Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La Russie sanctionne des officiels Américains

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mars 2014, 07:43am

Catégories : #NEWS

Vladimir-Poutine.jpg

La Russie a introduit ses propres sanctions en réponse à la « liste noire » établie par la Maison-Blanche. Le ministère russe des Affaires étrangères a publié la liste des hommes politiques et des fonctionnaires américains désormais interdits d’entrée en Russie. La liste comprend des assistants de Barack Obama et certains congressistes et sénateurs connus pour leurs prises de position antirusses, dont le sénateur républicain John McCain.

 

A peine le président américain a-t-il annoncé un train de sanctions contre des fonctionnaires russes que le ministère russe des Affaires étrangères publiait la « liste noire » d’Américains interdits d’entrée en Russie. La liste comprend neuf hommes politiques américains au total, dont les plus notoires sont le président de la Chambre des représentants John Boehner et le sénateur républicain John McCain.

M. Boehner s’est plus d’une fois permis de tenir des propos désobligeants tant à l’égard de la Russie que du président Poutine. De nombreux politologues ont estimé que l’homme politique américain avait outrepassé les règles de politesse qui existent dans les relations internationales. C’est aussi l’opinion du conseiller de l’Académie russe des sciences Vilen Ivanov :

« La russophobie est le mot qui caractérise le mieux tout ce qu’il fait ces derniers temps. Toutes ses déclarations et prises de position étaient l’expression même du ressentiment qu’il nourrit envers la Russie et de la volonté de la discréditer dans le monde. »

Un autre John, cette fois McCain, se distingue par une critique au moins aussi virulente adressée à Moscou. Plus encore, ce sénateur républicain est également connu pour ses menaces directes. Il avait par exemple promis à la Russie « le scénario libyen » et au président russe « le sort de Mouammar Kadhafi ». M. McCain cherche ainsi à se faire une popularité douteuse, estime Andreï Sidorov, directeur de la chaire des organisations internationales et des processus politiques mondiaux.

« Le sénateur McCain fait partie de l’aile d’extrême-droite des néoconservateurs. C’est un ancien de la guerre du Vietnam qui avait été abattu au-dessus de Hanoï par un missile russe. C’est sans doute pour cela qu’il nourrit un ressentiment à l’égard de la Russie. D’un autre côté, comme c’est un piètre législateur, il entretient sa popularité en faisant de la rhétorique antirusse. Cette position lui permet d’attirer une partie de l’électorat républicain. »

En même temps, la Russie se gardera bien d’introduire des sanctions économiques contre les États-Unis, a déclaré le président Poutine à la réunion du Conseil de Sécurité. Que Moscou ait pris une position plus modérée témoigne de sa sagesse, poursuit Vilen Ivanov :

« Si nous renonçons à une réponse symétrique, c’est aussi une manifestation de notre sagesse parce que dans la situation actuelle, cela ne contribuerait pas à assainir la situation internationale. C’est sans doute aussi la preuve que nous considérons les sanctions comme un ultime recours. En même temps, nous refusons d’appliquer la loi du Talion, ce qui montre que nous ne prenons pas les sanctions actuelles très au sérieux. »

Le président Obama a signé entre-temps un décret permettant d'appliquer des sanctions pour frapper les secteurs-clés de l’économie russe. Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachévitch a dit en réponse que l’introduction des sanctions antirusse obligerait la Russie à prendre « des mesures appropriées » à chaque démarche inamicale. 

Source

Commenter cet article

Archives