Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La pauvreté en Europe : 25% des Belge et 35% des Francais ont des fins de mois difficiles

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Novembre 2013, 14:19pm

Catégories : #IMPORTANT

La-pauvrete-progresse-graduellement-en-Europe.jpg

25% des Belges n’ont pas suffisamment d’argent pour vivre une existence décente, tandis que 23% de nos compatriotes n’ont plus le moindre euro en poche lorsqu’ils ont payé toutes leurs factures mensuelles. Cette étude, menée dans l’Europe entière, livre des enseignements inquiétants. Dans le prolongement de la crise de l’Euro, un très grand nombre d’Européens sont plus que jamais confrontés à des difficultés financières.

Tels sont les résultats de l'étude European Consumer Payment Report 2013 menée par Intrum Justitia, qui parvient également aux conclusions suivantes :

✔ Un Belge sur quatre (25%) affirme ne pas disposer de ressources financières suffisantes pour mener une vie décente.

✔ 23% des Belges ont épuisé tout leur budget lorsqu’ils ont payé toutes les factures mensuelles.

✔ Au cours des six derniers mois, il est arrivé à un Belge sur trois de ne pas pouvoir payer une facture (à temps) en raison de difficultés financières.

✔ Neuf Belges sur dix (88%) n’empruntent jamais pour payer leurs factures.

✔ Les Belges considèrent les pertes d’emploi, le coût de l’énergie et les prix des carburants comme les principales causes de leurs problèmes financiers.

L’étude révèle que la majorité des Belges (76%) assument leurs responsabilités financières et paient leurs factures dans les délais. La conjoncture économique actuelle leur complique toutefois la tâche. Ainsi, ils sont 32% à n’avoir pas été en mesure de payer leurs factures à temps au cours des six derniers mois. Et 23% des Belges n’ont plus le moindre euro en poche lorsqu’arrive la fin du mois.

La tendance en Europe est claire : un nombre très important de répondants éprouvent toutes les peines du monde à boucler leurs fins de mois. Intrum Justitia a ainsi observé que 27% des Européens n’ont pas de revenus suffisants pour mener une existence décente. Cette proportion dépasse même les 40% en Estonie, en Grèce et en Hongrie. « Les gens aimeraient que leurs finances soient saines, mais le contexte financier actuel leur complique singulièrement la tâche. Les perspectives ne sont pas plus réjouissantes. Je suis convaincu qu’il est possible de remédier à cette situation en adoptant les législations et réglementations adéquates, ainsi qu’en manifestant davantage de respect pour les personnes endettées », a déclaré Guy Colpaert, Managing Director d’Intrum Justitia Belgique.

Plus de 10.000 répondants de 21 pays différents ont pris part à cette grande étude, qui jette un éclairage inquiétant sur les finances personnelles des Européens. Les causes des difficultés financières des consommateurs européens sont multiples. Cette situation rend le Belge très pessimiste. Les Belges sont 25% à considérer que plus de la moitié de leurs compatriotes ne sont pas en mesure de payer leurs factures dans les délais. Invité à citer les causes principales de ses problèmes financiers, le Belge cite les pertes d’emploi (78%), le coût de l’énergie (81%) et le prix des carburants (73%).

L’étude d’Intrum Justitia révèle une tendance similaire dans l’Europe du Nord et dans les pays germanophones (Suède, Finlande, Norvège, Danemark, Autriche, Suisse et Allemagne). Ces consommateurs estiment mieux s’en sortir que leurs alter ego des autres pays européens. Ils citent la surconsommation comme une des causes de leurs problèmes financiers. Il est plus souvent fait appel au crédit à court terme dans les pays du Nord de l’Europe, et surtout en Scandinavie. Les résidents des pays de l’Europe du Sud et de l’Est (Italie, Espagne, Grèce, Portugal, Hongrie, Pologne, Estonie, Tchéquie et Slovaquie) pointent le chômage endémique et le peu de liquidités disponibles comme sources de leurs soucis pécuniaires.

Les Belges s’efforcent généralement de combler eux-mêmes leur fossé financier. Dans neuf cas sur dix (88%), ils n’ont jamais recours au crédit pour payer leurs factures impayées. Lorsqu’ils empruntent malgré tout, les Belges le font auprès de leur famille (5%) ou de leur établissement financier habituel (4%). Ils accordent la priorité à leur remboursement hypothécaire ou à leur loyer, qui sont les premières charges à être payées. Ces pourcentages sont plus élevés dans le reste de l’Europe. Ainsi, un consommateur européen sur cinq (19%) a eu recours au crédit au cours des six derniers mois pour pouvoir payer ses factures. Ces prêts sont contractés auprès de membres de la famille (49%), d’amis (23%) et d’une banque (21%). 

Source 

 

A lire aussi: 

15,3% des belges vivent sous le seuil de pauvreté 

Le grand-père de Justin Bieber vit dans l’extrême pauvreté 

Pauvreté en France : les femmes seules sont les plus touchées 

En Europe, 121 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté 

La pauvreté rend bête et méchant

Commenter cet article

Archives