Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La lettre d'une Africaine sans papiers aux Ivoiriens: « Occasion loupée c'est péché ! »

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Janvier 2014, 10:30am

Catégories : #INSOLITE

Le problème de la France avec son immigration

J'éviterais de me présenter pour ne pas que quelqu'un parmi vous fasse du mal à ma famille.

Mais j'écris cette lettre pour vous expliquer les raisons qui m'ont poussé à déserter le staff des Éléphants partis à Nice pour les Jeux de la Francophonie.

 

Je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort en vous parlant de ma famille pauvre, de mon statut d'aînée avec 5 frères et sœurs. Je vais éviter de vous expliquer mon choix pour le sport, domaine qui ne rapporte RIEN en Côte d'Ivoire. Je vais aussi passer sous silence , la galère que je vis ou que j'ai vécu à Abidjan. Je vais seulement parler de ma persévérance et de l'opportunité que DIEU m'a offerte.

 

Occasion loupée c'est péché !

 

J'ai pratiqué le Basket pendant 2 ans et je n'ai rien gagné parlant d'argent! Doublée et affamée , j'ai persisté car je me disais que DIEU avait un plan pour moi. Et ce plan a été ma sélection pour Nice.

De vous à moi, pouvais-je refuser une telle opportunité tout en sachant qu'au retour, je viendrais galérer plus fort ?! 

Aller en Europe était mon rêve. Obtenir un visa, un passeport  un billet d'avion gratuits pour y aller ne pouvait être qu'un cadeau du bon Dieu.

Je ne prêterais pas attention à ceux qui disent que la vie est dure  mais qui y grossissent. Je n'écouterais pas les insultes de ceux qui me critiquent pour mon choix mais qui, je suis sûre, auraient fait la même chose. Je me fiche que mon repas pendant un mois soit un MAC Do. D'ailleurs, je n'ai jamais mangé un hamburger de ma vie.

 

Je prends la vie du bon côté et remercie l’Éternel de m'avoir rendu invisible aux yeux de l'Ennemi (les policiers français). 

 

Mes projets

 

Comme je sais tresser, ce ne sera pas difficile pour moi de trouver du travail: on sait tous que les tresses marchent en Europe. Et même si je ne peux sortir que la nuit , faute de papiers, je suis heureuse !

Ensuite je compte épouser un blanc,  lui faire des enfants, tenir 10 ans pour obtenir la nationalité et basta ! C'est l'année de mon année !

 

 

Merci à ma famille qui m'a beaucoup soutenue, à ma mère surtout.

Apprêtez vous à voir mes photos sur Facebook ! 

A bientôt sur Abidjan... 

Source 

 

A lire aussi: 

Maintenant que je suis français, je rentre dans mon pays d’origine... 

Le problème de la France avec son immigration, vu par un Américain 

Comment tu traverses la rue révèle ta nationalité, selon une étude 

Atteinte par le sida une jeune africaine déballe tout

Commenter cet article

Archives