Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La fille de Woody Allen: « Mon père m'a violée quand j'avais 7 ans »

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2013, 19:58pm

Catégories : #NEWS

Il est parfois nécessaire de séparer l'artiste de l'être humain. "Annie Hall", "Manhattan", "La rose pourpre du Caire",... Woody Allen nous a offert des films merveilleux dont on se souviendra encore longtemps. Mais malgré tout son talent, il y a certains aspects de sa personnalité que les fans du cinéaste préféreraient oublier.

 

 

 

Un article récent de Vanity Fair a déterré le scandale qui s'est produit en 1992, lorsque Mia Farrow découvre des photos dénudées de sa fille adoptive Soon-Yi, âgée alors d'une vingtaine d'années, dans les affaires de son compagnon, Woody Allen.

Après avoir bouclé dans la douleur le tournage de "Husbands and wives", leur dernier film ensemble, celle qui fut sa muse s'engage alors dans une bataille juridique pour la garde des trois enfants qu'ils ont eus ou adoptés ensemble, Ronan, Moses et Dylan.

Où est le scandale?
Vingt ans plus tard, Woody Allen a épousé Soon-Yi et continue de jouer l'innocent. "Où est le scandale? Je suis tombé amoureux de cette fille et je l'ai épousée", a déclaré le réalisateur à Reuters en 2011. A part la nouvelle épouse de Woody, tous les enfants de Mia Farrow refusent d'adresser la parole à leur ancien "papa".

L'un d'entre eux estime même qu'Allen a "du sang sur les mains", car deux enfants adoptés de Mia sont décédés. Un autre a enlevé la tête du cinéaste de toutes leurs photos de famille. Ronan, dont le père biologique pourrait être Frank Sinatra, a confié: "Je ne peux plus le voir. Je ne peux avoir une relation avec mon père et être cohérent moralement."

En 1992, Mia Farrow accusait son compagnon d'avoir abusé sexuellement de leur fille adoptive Dylan, qui avait sept ans à l'époque des faits. Faute de preuves, Woody Allen n'a jamais été jugé. Dans le numéro de novembre du magazine Vanity Fair, Dylan ose parler pour la première fois de ses souvenirs "dans le grenier" qui la hantent encore aujourd'hui.

Je voulais que ça s'arrête
Dylan se fait appeler Malone désormais. Incapable de prononcer le nom de Woody Allen, elle explique qu'elle a "peur de lui, peur de son image." Elle raconte: "Je me souviens que j'étais mal à l'aise, j'avais l'impression d'être une mauvaise fille parce que je n'avais pas envie de faire ce qu'il me demandait de faire. J'avais sept ans, je l'ai fait parce que j'avais peur. Je voulais que ça s'arrête."

L'enfant qu'elle était alors ne réalisait pas que ce type de comportement n'était pas normal. Elle pensait que c'était ainsi que les pères aimaient leur fille. "Je n'ai jamais pu témoigner", regrette Dylan. "Si je pouvais parler à la petite fille de sept ans, je lui dirais d'être courageuse et de témoigner."

Dylan révèle que son père a tenté de la recontacter à deux reprises lorsqu'elle était à l'université. "J'aurais dû reconnaître l'écriture. Il a utilisé un faux nom, Lehman", affirme-t-elle. Le colis contenait des photos d'eux deux. Le réalisateur avait écrit: "J'ai pensé que tu voulais avoir des photos de nous. Je pense toujours à toi comme ma fille. Tu manques à Soon-Yi."

No comment
Un porte-parole de Woody Allen a réagi au papier de Vanity Fair via l'Associated Press: "Cet article est tellement rempli de fiction et d'absurdités extravagantes que Woody Allen ne commentera pas."

Source

Commenter cet article

Archives