Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La faim rend les gens plus généreux avec l'argent des autres... mais pas avec le leur

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Décembre 2013, 13:03pm

Catégories : #RELATIONS

Les-personnes-qui-souffrent-de-la-faim.png

Les personnes qui souffrent de la faim sont plus enclines à soutenir les programmes sociaux de l'État pour lutter contre la pauvreté, mais elles ne sont pas pour autant plus généreuses avec leur propre argent, conclut une étude danoise, dont les résultats ont été publiés par le Daily Mail


Ses résultats suggèrent que nos positions politiques et notre idéologie sont affectées par notre condition biologique, plutôt que par la prise en compte rationnelle des différentes options. 


Les chercheurs ont demandé à un groupe de sujets de jeûner dans les 4 heures qui suivaient la prise d’un soda sucré (‘Sprite’) ou d’un soda sans sucre (‘Sprite Zero’). Un groupe présentait donc un niveau élevé de sucre dans le sang, tandis que le second présentait un niveau faible. 


Les scientifiques ont ensuite demandé aux participants s’ils étaient d’accord avec certaines affirmations politiques telles que « Nous devrions augmenter les montants des allocations reçues par les bénéficiaires de programmes sociaux » ou « Beaucoup de gens obtiennent des aides sociales alors qu’ils n’en ont pas réellement besoin ». 


Les sujets du groupe qui présentait le niveau le plus faible de sucre dans le sang étaient les plus susceptibles de soutenir des politiques sociales que le groupe avec un niveau plus élevé de sucre dans le sang. « Cela remet en question la notion traditionnelle de ce qui nous influence quand nous prenons position sur des questions telles que celle d’un système social moderne », écrivent les chercheurs. 


Au cours d’une seconde expérience, ils ont demandé aux sujets quelle était leur point de vue concernant l’Etat-Providence, puis ils leur ont donné de l’argent, en leur indiquant qu’ils pouvaient le garder pour eux, ou le partager avec un autre participant à l’étude. Ils ont constaté que ceux qui avaient les niveaux de sucre les plus faibles dans le sang n’étaient pas plus enclins à partager leur argent avec d’autres que leurs homologues moins affamés. 


« Il s’agit d’une indication supplémentaire que lorsque nous soutenons une politique particulière ou des principes moraux, nous le faisons pour que cela nous profite », indique le Dr Aarøe, l’un des chercheurs. L’équipe affirme que le soutien apparemment altruiste des gens en faveur des politiques de redistribution de richesses ne provient pas tant d’une réflexion issue d’un réel souci pour les pauvres, mais plutôt « d’une stratégie pour s’assurer des ressources pour eux-mêmes dans le futur ». 


Et ce phénomène puiserait ses racines aux origines de notre espèce, lorsque nos ancêtres chasseurs cueilleurs cherchaient à trouver de la nourriture pour assurer leur survie. « Nous autres, les humains, qui vivons en groupes et sommes extrêmement doués pour gérer les situations sociales, nous disposons d’une extraordinaire option pour le cas où nous rentrerions bredouilles de la chasse : nous pouvons demander à nos semblables plus chanceux de partager leur butin avec nous » (…) « Le fait est que nos opinions politiques sont déterminées par notre rationalité, mais cette impulsion rationnelle nous a été transmise par nos ancêtres ». 

Source 

 

A lire aussi: 

Donner de l'argent reste le moyen le plus simple de lutter contre la pauvreté 

La pauvreté rend bête et méchant 

VIDEO: Le revenu annuel des 100 personnes les plus riches peut éradiquer quatre fois la pauvreté 

15,3% des belges vivent sous le seuil de pauvreté 

Pays-Bas: Il gagne 2,5 millions d'euros au lotto et les donne aux enfants pauvres de sa ville 

Allo, l'Europe? Des enfants grecs et espagnols crèvent de faim...

Commenter cet article

Archives