Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'open space rend les salariés moins performants, même les plus jeunes

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Janvier 2014, 09:52am

Catégories : #RELATIONS

open-space.jpg

La mise en accusation de l’open space (bureaux ouverts) se poursuit.«Alors que l’open space a été à l’origine conçu par une équipe de Hambourg dans les années 90 pour faciliter la communication et la circulation d’idées, un nombre croissant de preuves suggère qu’il sape ce qu’il était précisément censé améliorer», écrit Maria Konnikova dans le New Yorker.

Les études sur la santé, le bien-être, la créativité et la productivité au travail et en open space sont innombrables, et le psychologue Matthew Davis a compilé en 2011 les résultats de plus de cent d’entre elles. Sur ces différents plans, l’organisation ouverte semble ne pas tenir ses promesses. En comparaison avec les autres salariés, ceux qui évoluent en open space ont un niveau de stress plus élevé, et de moindres niveaux de concentration et de motivation.

C’est tout simplement le bruit, écrit l’auteur, qui serait la cause principale de ces problèmes. Une étude de l’université de Cornell datant de 2000 montrait déjà que les salariés soumis à de tels environnements sonoresétaient plus stressés, moins motivés et moins créatifs.

Les salariés plus jeunes, généralement qualifiés de «génération Y», semblent pourtant apprécier ce mode d'organisation. En mai 2013, le site Finance & Commerce relatait l’expérience de la société d’immobilier Cassidy Turley, qui avait décidé de modifier son organisation en faveur d’espaces «ouverts et de lieux de travail collaboratifs».

«Les travailleurs de la Génération Y sont très compétents avec les technologies, collaboratifs et très connectés socialement […], expliquait l’article. Ce qui est important pour eux c’est un espace de travail ouvert, flexible, qui encourage le travail d’équipe. A vrai dire, beaucoup d’entre eux ne veulent même pas de bureau assigné.»

Mais bien que les jeunes travailleurs soient plus favorables aux bénéfices qu’ils tirent de cette organisation —une socialisation plus intense— ils souffrent eux aussi des effets négatifs de celle-ci, poursuit Maria Konnikova dans le New Yorker. S’ils «sont plus ouverts à la distraction comme norme sur le lieu de travail», ils ne sont pas à l’abri de la baisse de la performance causée par la surcharge d’informations qui caractérise un environnement ouvert. D'autant qu'ils effectuent pour beaucoup d'entre eux du «multitasking», une manière de travailler qui est plus sensible aux effets de la déconcentration.

Comme Slate le notait en août 2013, les chercheurs Jungsoo Kim et Richard de Dear ont publié dans le Journal of Environmental Psychology les résultats d’un questionnaire fourni à des travailleurs évoluant dans différents types d’espaces de bureaux, individuels, partagés ou en open space. Leur conclusion:

«L’argument en faveur de l’open space selon lequel il favorise l’enthousiasme et la productivité semble n’avoir aucune base académique». 

Slate.fr

Commenter cet article

Archives