Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


L'incroyable histoire de "Colonel", ce chien militaire pris en otage

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Février 2014, 17:51pm

Catégories : #INSOLITE

chien-militaire.jpeg

Ils l’exhibent comme un trophée. Dans une vidéo postée jeudi sur un site Internet de propagande, des talibans se vantent de leur prise de guerre : un chien militaire des forces américaines présentes en Afghanistan.

L'animal tenu en laisse porte sur son dos un gilet noir avec des poches et est entouré de cinq hommes armés criant à plusieurs reprises "Allah Akbar". Contrairement à ce qu'ils affirment, la bête qu'ils ont surnommée "Colonel" n'appartiendrait pas à l'armée américaine mais au contingent britannique, selon des sources militaires. Le ministère de la Défense a néanmoins refusé de commenter l'information. Seule la Force internationale de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a confirmé qu'un "chien de guerre" était "porté disparu" depuis une opération menée au mois de décembre. 


Des chiens pour détecter les bombes

Selon les talibans, "Colonel" était équipé d'un système d'espionnage, d'un GPS et d'une lampe torche lorsqu'ils l'ont capturé au cours d'affrontements avec les militaires. A cette occasion, ils auraient également saisi des armes de poing et des fusils d'assaut.

En Afghanistan, les forces armées internationales se servent de chiens pour détecter les engins explosifs responsables de la grande majorité des victimes militaires et civiles dans le pays. Grâce à leur odorat puissant, les quadrupèdes peuvent en effet détecter le nitrate d'ammonium, dont les talibans se servent pour fabriquer leurs bombes artisanales. Ces derniers n'ont pas indiqué le sort qu'ils réservaient au pauvre animal. 

Source 

 

A lire aussi: 

L'oncle d'un président condamné à être dévoré vivant par 120 chiens 

Internet se mobilise pour permettre à un aveugle de garder le chien qui lui a sauvé la vie 

Belgique: Un homme dévoré par ses quatre chiens à Anderlecht 

Angleterre : une retraite de 1800 euros pour les chiens policiers à la retraite

Commenter cet article

Archives