Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Hyperactivité : un médicament provoque une érection prolongée

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Décembre 2013, 19:29pm

Le méthylphénidate est une molécule bien connue de ceux qui sont confrontés au TDAH (trouble de l'attention - hyperactivité). Mais la FDA vient d'identifier un effet secondaire préoccupant : le priapisme.

Hyperactivite-un-medicament-provoque-une-erection-prolon.gif

On savait depuis longtemps déjà que le méthylphénidate devait être utilisé avec précaution et rigueur. Non seulement parce que la molécule est puissante, mais aussi parce qu'elle touche unepopulation pédiatrique, en particulier les enfants atteints d'hyperactivité.

En raison des effets secondaires déja identifiés, le méthylphénidate (MPH) - dont l'usage s'est généralisé à partir des années 60 - n'était utilisé qu'en dernier recours lorsque les approches "psychologiques, éducatives, sociales et familiales seules s'avèrent insuffisantes", indique l'Agence nationale de sécurité du médicament.

 

Erections douloureuses

Mais aux risques de nausée, de sécheresse de la gorge, de tachycardie, d'insomnie et autres troubles pouvant survenir après ingestion du MPH, la FDA vient d'ajouter un autre effet secondaire récemment identifié : le risque d'érection permanente et douloureuse, autrement dit : lepriapisme.

Dans une note publiée le 17 décembre, l'agence américaine du médicament indique en effet queplusieurs cas de priapisme ont été identifiés chez des patients soumis à un traitement à base de MPH. L'âge médian des patients concernés est de 12 ans et demi. Chez ces enfants, qui parfois n'osent pas évoquer ce trouble, l'érection peut durer plus de quatre heures sans stimulation et devient très douloureuse.

 

Vigilance nécessaire

Si le retrait de cette molécule n'est pas préconisé, la FDA indique en revanche que ce risque doit être explicitement mentionné sur les notices des médicaments concernés (Ritaline, Concerta, Quasym). De fait, ce trouble n'est pas anodin. dans deux cas, identifiés par la FDA, une intervention chirurgicale a été pratiquée : aspiration du sang contenu dans le corps caverneux ou placement d'un shunt (dérivation).

En cas d'apparition d'une érection durable chez le patient soumis à un tel traitement, il est préconisé de se rendre d'urgence chez le médecin. 

Source 

 

A lire aussi: 

Les pistaches amélioreraient l'érection 

En érection pendant huit mois à la suite d'une opération, il attaque son médecin 

Il est en érection depuis 3 mois pour avoir couché avec une femme au sexe fétiché

Commenter cet article

Archives