Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Grippe: Voici 10 questions pour bien s'informer avant de se faire vacciner.

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Octobre 2013, 10:28am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

La campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté mercredi. Qui doit se faire vacciner ? faut-il se faire vacciner chaque année ? Y a-t-il des effets secondaires ? Voici dix questions pour bien s'informer avant de se faire vacciner.

Une piqure

Seuls 28 % des Français prévoient de se faire vacciner cet hiver, soit 6 % de moins que les intentions de l'an dernier, selon un sondage IFOP publié mercredi. La défiance à l'égard du vaccin contre la grippe croît en France alors que commence ce mercredi la campagne annuelle de vaccination. Dans la population dite "à risque ", le taux de vaccination est lui aussi en baisse : 50,1% en 2012 contre 60,2% en 2009 juste avant la campagne de vaccination controversée contre la pandémie A (H1N1). La tendance à la baisse est particulièrement nette chez les 65-69 ans (38,8 % de vaccinés en 2012 contre 55,3 % en 2009).

 

Voici dix questions-réponses pour bien s'informer sur ce vaccin. 

 

1. Qui doit se faire vacciner ? La vaccination contre la grippe n'est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée pour les personnes dites "à risque" : les personnes âgées de 65 ans ou plus ainsi que celles atteintes de diverses pathologies chroniques sont concernées. Depuis cette année, les personnes atteintes de maladies chroniques du foie, avec ou sans cirrhose, sont également concernées.

 

2. Faut il faire vacciner les enfants ? Avant six mois, la vaccination est contre-indiquée pour les enfants. Au-delà, le calendrier vaccinal adopté par le Ministère recommande de vacciner les enfants et adolescents (entre six mois et 18 ans) dont l'état de santé nécessite un traitement prolongé par l'aspirine et des enfants atteints de certaines affections : maladie immunitaire, maladie rénale grave, maladie de l'hémoglobine, diabète insulino-dépendant, affection respiratoire (asthme notamment) ou cardiaque chronique.

 

3. Dans quel cas le vaccin contre la grippe est-il contre-indiqué ? Les personnes allergiques aux œufs ne doivent surtout pas se faire vacciner contre la grippe. Pourquoi ? "Les vaccins injectables inactivés sont préparés à partir de virus cultivés sur œufs de poule embryonnés, fragmentés, inactivés, purifiés et concentrés", rappelle le site du ministère de la Santé.

 

4. Quand faut-il se faire vacciner ? Idéalement, le vaccin doit être administré entre mi-octobre et mi-novembre, avant la poussée hivernale du virus. Il donne une protection 10 à 15 jours après l'injection jusqu'à l'hiver suivant.

 

5. Si l'on a déjà attrapé la grippe cet hiver, est-on protégé ? Si l'on attrape le même virus, on est immunisé en théorie, mais seulement pour une durée limitée. On risque de retomber malade car les virus sont nombreux et mutent en permanence. 

 

6. Est-ce qu'il faut se faire vacciner chaque année ? L'efficacité d'un vaccin antigrippal est d'environ huit mois. Il est donc indispensable, pour les personnes à risques, de se refaire vacciner chaque année car les souches virales évoluent d'une année sur l'autre et peuvent donner lieu à des épidémies de nature très diverses. Elaboré à partir des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé  (OMS), le nouveau vaccin maintient cette année les souches A(H3N2) et A(H1N1) et intègre une nouvelle souche  B/Massachusetts/2/2012 (lignée Yamagata).

 

7. Faut-il se faire vacciner plusieurs fois pendant l'hiver ? Non, une seule injection par an suffit. En revanche, pour les enfants de moins de 9 ans, qui n'ont jamais été vaccinés contre la grippe,  deux injections à quatre semaines d'intervalle sont nécessaires.

 

8. Y a-t-il des effets secondaires ? Dans la majorité des cas, le vaccin est bien toléré. Mais dans 10 % des cas, la vaccination par injection provoque des rougeurs localisées, des petits gonflements et une douleur au niveau de la zone piquée. La vaccination peut également donner lieu à des symptômes semblables à ceux d'une grippe comme des douleurs musculaires ou de la fièvre.

 

9. L'homéopathie protège-t-elle autant que le vaccin ? Le vaccin reste le moyen actuel le plus sûr de se protéger contre la grippe et ses complications. Si le ministère de la Santé admet que son efficacité n'est pas de 100 %, il précise que "la vaccination contre la grippe a pour objectif de diminuer les risques de complications et de formes graves.

 

10. Mon vaccin est-il remboursé par la Sécurité sociale  ? L'Assurance maladie prend en charge le vaccin à 100% dans les cas suivants :   

 

Pour les personnes âgées de 65 ans et plus

Pour les femmes enceintes

 

Pour les personnes obèses

Pour l'entourage familial de nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave

Pour les personnes séjournant dans un établissement de soins

Pour les personnes séjournant dans un établissement de soins

Pour des personnes atteintes de certaines affections. Consultez le site de Légifrance pour connaître la liste des pathologies concernées (http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000027811753&dateTexte=&categorieLien=id)

 

A lire aussi: 

Les vaccins rendent les filles stériles !

Que se passe-t-il dans le corps après une vaccination ?

Les vaccins abîment notre système immunitaire

Le vaccin du H1N1 a provoqué la hausse d'une grave maladie

 

Source

Commenter cet article

Archives