Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Gabon: Un homme déçu s'est suicidé à l'aide de son fusil de chasse

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Octobre 2013, 13:14pm

Un homme de 40 ans, Augustin Mougangué, s'est suicidé à l'aide d'un fusil de chasse de type calibre 12, jeudi après-midi, à Nombakélé, bourgade située à 33 km de Lambaréné, le chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué ( centre du Gabon.)

 

Selon une source autorisée, le quadragénaire aurait agi de la sorte après que sa compagne, Véronique Manomba, la trentaine, avec qui il a passé 15 ans et eu quatre gosses, l'a quitté.

 

Augustin Mougangué, a expliqué la source, avait organisé des fiançailles chez les parents paternels de sa compagne. Mais les parents maternels de cette dernière n'avaient pas assisté à la cérémonie, exigeant du gendre qu'il aille organiser une autre cérémonie chez eux avec une somme de 8 00 mille CFA à payer rubis sur ongle.

 

Le gendre ne s'étant pas plié à leur exigence, a avancé la source, les parents maternels de Véronique Manomba n'ont pas trouvé mieux que de reprendre leur fille et de la garder à Mouila, le chef-lieu de la province de la Ngounié. Pour tenter de ramener sa compagne dans ses bras, Mougangué a effectué le déplacement.

 

Mais il est revenu bredouille à Nombakélé, les beaux-parents s'étant montrés intransigeants. "La femme avait déjà inscrit les enfants dans une école à Mouila. Cela prouve qu'elle ne voulait plus revenir au foyer", a relevé la source, précisant que Véronique Manomba n'était revenue à Nombakélé que pour percevoir les allocations familiales lors du passage des agents payeurs de la Caisse nationale d'assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs).

 

A l'occasion, a renchéri la source, Mougangué avait l'avait suppliée de revenir au foyer mais elle avait opposé un refus catégorique. Lors de ces fugaces retrouvailles, le quadragénaire avait menacé de se suicider. Mais la femme jeune femme avait haussé les épaules, se contentant d'attirer l'attention d'un des frères de son compagnon sur les velléités suicidaires de ce dernier.

 

Après le départ de la mère de ses enfants, Augustin Mougangué, esseulé, a mis sa menace à exécution. Il s'est finalement suicidé à l'aide de son fusil de chasse. Son corps a été retrouvé gisant dans une mare de sang à son domicile, après une détonation qui a attiré l'attention du voisinage.

 

Son acte de désespoir a plongé tout le village dans la tristesse et la désolation. D'aucuns ont fustigé l'intransigeance des parents maternels de Véronique Manomba, qui ont mis en avant les appétits pécuniaires au détriment de l'avenir de leurs petits-fils, désormais orphelins de père.

Source

Commenter cet article

Archives