Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Gabon : Le corps qui refuse d’être enterré

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Septembre 2013, 11:40am

C’est à croire qu’il refuse d’être conduit à sa dernière demeure. L’inhumation d’un octogénaire, Hilaire Ngouessi Guibinga, et chef du canton Tandou, sur l’axe Fougamou- Mouila (province de la Ngounié), pose de sérieux problèmes.

L’enterrement prévu depuis samedi en fin de matinée n’a toujours pas eu lieu en raison des divergences familiales. Selon une source sûre, les proches du défunt n’auraient toujours pas accordé leurs violons sur le lieu où reposera désormais le patriarche.

 

Ses enfants ont aménagé un caveau à côté de la maison familiale où repose le père du défunt, Robert Guibinga, décédé depuis plusieurs années déjà. Mais ses neveux et la famille paternelle ont aménagé un autre tombeau au cimetière familial situé derrière le village.

 

D’après la source, la première partie citée a refermé le caveau aménagé à côté de la maison après y avoir placé un tronc de bananier. Ce qui a provoqué l’ire des enfants du défunt, qui s’opposent à ce que le corps soit inhumé à la tombe aménagée par les neveux et membres de la famille paternelle.

 

D’où coup, c’est le statu quo à Mboukou depuis samedi. Les autorités de la Ngounié, informées, ont dépêché une délégation sur place pour tenter de ramener les deux parties à la raison. Mais les négociations ont tourné court, les positions des uns et des autres s’étant radicalisées.

 

Le vieux Hilaire Ngouessi Guibinga, a confié la même source, est décédé la semaine dernière à Libreville. Son corps a été acheminé vendredi à Mboukou pour y être inhumé, conformément au souhait qu’il aurait exprimé de son vivant. Mais ses proches n’arrivent pas à s’entendre sur sa dernière demeure. Ce dimanche matin, la tension est montée d’un cran entre les proches du disparu.

 

Jonas Moulenda - source

Commenter cet article

Archives