Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


France: Le récit révoltant d'une agression sexuelle dans le métro

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Mars 2014, 12:11pm

Catégories : #RELATIONS

"Et c'est ainsi que j'ai senti ses doigts se faufiler sous ma jupe et s'enfoncer dans mon entrejambe, à travers mes collants."

viol-main.png

 

Jack Parker, ancienne rédactrice en chef du site Madmoizelle, a publié hier un billet sur son blog qui a écoeuré de nombreux internautes. Elle raconte comment elle a été agressée sexuellement dans le métro parisien. Partagé en masse sur les réseaux sociaux, le témoignage de Jack est aussi choquant que tristement banal.

Un wagon bondé comme tant d'autres, en rentrant du boulot. Jack se tient debout dans la rame et ne fait pas attention à un "quadra lambda" qui se trouve derrière elle. "Lorsqu'il a fait mine de se baisser pour ramasser un truc par terre, j'ai pas réagi. Et c'est ainsi que j'ai senti ses doigts se faufiler sous ma jupe et s'enfoncer dans mon entrejambe, à travers mes collants."

Comme la photo de sa main blessée en illustration le prouve, Jack ne s'est pas laissée faire. Elle a empoigné son agresseur par les cheveux et a répondu par les coups. Le temps d'expliquer aux autres passagers ce qu'il s'était passé, l'homme a été éjecté du métro. Jack est rentrée chez elle et a fondu en larmes, "comme une môme".

Salie, souillée, déshumanisée
"Ce n'est qu'une fois en sécurité que j'ai pu me laisser aller et que je me suis mise à chialer comme une môme. Je n'arrivais pas à me débarrasser de la sensation de ses doigts entre mes cuisses, et je la ressens encore aujourd'hui, comme dans une version un peu tordue du syndrome du membre fantôme. Je me suis sentie salie, souillée, déshumanisée, et depuis, j'ai la gerbe. Je suis en colère, surtout", écrit la rédactrice.

Ce n'est certes pas la première fois qu'on peut lire une histoire de ce genre. Et c'est bien là le problème. Des récits comme ça, on en connaît beaucoup trop. "J'en ai ma claque que notre existence soit ponctuée d'évènements de ce genre, j'en ai marre de devoir tirer sur ma robe alors que je me trouvais super belle en sortant de chez moi parce qu'un connard m'a fait une remarque ou passe de longues minutes à me dévisager, j'en ai marre de culpabiliser, j'en ai marre de flipper, j'en ai marre de me méfier."

Excédée et fatiguée, Jack fait part de son impuissance face à cette violence quotidienne. Sur la toile, les réactions de soutien n'ont pas tardé. "Ça m'écoeure, ça me fatigue, ça me revolte et ca me désole que chaque jour les filles aient a subir l'expression de la frustration de ces pervers", peut-on lire entre autres dans les commentaires. 

Source

Commenter cet article

Archives