Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis : Les pro-vie inventent « l’assurance viol »

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Décembre 2013, 21:21pm

Catégories : #IMPORTANT

Les-pro-vie-inventent---l-assurance-viol--.jpg

Depuis plusieurs jours, une partie de l’opinion publique des États-Unis s’indigne après que les sénateurs de l’État du Michigan aient voté un amendement interdisant le remboursement des frais d’avortement, même en cas de viol ou d’inceste. Les femmes devront ainsi souscrire à une garantie si elles veulent pouvoir se le faire rembourser, une garantie rapidement renommée « assurance viol » par ses opposants.

 

Depuis la dernière présidentielle américaine, les lobbies « pro-vie » concentrent leurs attaques contre le droit à l’avortement. S’ils ne parviennent pas à le rendre illégal, ils ont obtenu une victoire le 11 décembre dans l’État du Michigan en parvenant à faire voter un amendement qui interdisant aux compagnies d’assurance le remboursement des frais d’avortement, y compris pour les mineurs et victimes de viol ou d’inceste, sauf si « la vie de la mère est en danger ». La loi entrera en rigueur en mars prochain et seules les femmes ayant souscrit à une garantie supplémentaire pourront prétendre à une prise en charge de l’IVG. C’est en quelque sorte la mise en place d’une double peine pour les femmes qui se retrouveraient enceintes suite à un viol puisqu’elles devraient en payer les conséquences..

 

L’an dernier, l’association anti-avortement Right To Life Michigan qui « refuse de devoir payer pour ôter la vie à un innocent être humain au nom de la santé » s’était vue déboutée par le gouverneur Rick Snyder qui estimait la proposition de loi « inappropriée ». Déterminée à aller jusqu’au bout, l’organisation est alors parvenue à recueillir 300 000 signatures pour permettre à la loi d’être de nouveau examinée. Cette fois-ci était la bonne, avec une grande majorité de Républicains, la loi a été votée par les sénateurs.

 

De leur côté, les opposants à ce qu’ils appellent « l’assurance viol » s’indignent. Ainsi, la sénatrice démocrate Gretchen Whitmer a dénoncé dans l’hémicycle une loi misogyne. « Pour ceux qui se disent consternés par l’expression « assurance viol » que j’ai employée pour décrire cette proposition, ils devraient être encore plus choqués par le fait que cette expression soit absolument adaptée à ce que cette loi suppose. Cela implique que les femmes victimes de viol ou qui tombent enceintes aient souscrit à une assurance spéciale qui prévoit les faits. En soutenant cette initiative, les républicains exigent des femmes du Michigan qu’elles prévoient psychologiquement et financièrement la possibilité d’être violées ou d’avoir une grossesse non désirée. Pire encore, cela implique pour les parents qu’ils envisagent cette éventualité pour leur propre fille. Je l’ai déjà dit, et je le répète : c’est de loi l’une des propositions les plus misogynes que je n’ai jamais vues à l’Assemblée législative du Michigan. » a-t-elle ainsi déclaré.

 

Au printemps, le Michigan deviendra ainsi le huitième État américain à adopter un amendement qui interdit la prise en charge des frais d’avortement sans assurance. 

Source 

 

A lire aussi: 

"Pas d’orgasme, pas de viol" : comment l’université de Californie du Sud règle les affaires de viol 

Gabon: Un jeune homme viole une vieille femme de 73 à Ntoum 

Le viol, le quotidien des Indiennes d'Amérique 

Canada: La petite fille avait déféqué sur le prêtre qui la violait 

Le Canada veut que le viol soit reconnu comme crime de guerre 

Comment cet homme, coupable de plusieurs viols, n'a jamais été jugé pour ça

Commenter cet article

Archives