Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis: La prochaine crise des coupons alimentaires est sur le point de frapper

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Octobre 2013, 07:32am

Catégories : #NEWS

Glaneur-Poubelles.jpg

Si vous avez suivi le débat sur l’assistance alimentaire à Washington, vous savez qu’elle est sur l’aide alimentaire pour les défavorisés est sur le point d’être réduite de 4 milliards pour l’année ( La proposition de la Chambre) ou de 400 millions ( Le plan du Sénat)

 

Mais voici ce que vous ignorez peut-être : à cause de son inaction complète, le Congrès est sur le point de pratiquer des coupes dans l’assistance alimentaire qui battra les deux. La semaine prochaine, le 1ier Novembre, les fonds seront réduits de 5 milliards pour cette année fiscale seulement.

 

Ce chiffre peut être difficile à appréhender mais voici ce qu’il signifie sur le terrain. Il représente une perte de 21 repas par mois pour une famille de quatre personnes bénéficiant du Programme d’alimentation supplémentaire ( SNAP). Environ 47 millions d’ Américains vont être affectés à tous les niveaux par cette prochaine réduction de 15%.

 

Cela ressemble à une crise nécessitant une solution immédiate n’est-ce-pas ? Pas pour le Congrès. « Le Congrés doit agir et il n’y a pas de législation en attente pour ça » nous dit Dorothy Rosenbaum, une experte du SNAP au Centre du Budget et des Priorités Politiques.

 

Même s’il y en avait, le temps est de toute évidence compté. Les législateurs ne reviennent au travail que Mardi, après un long week-end pris pour se remettre de la quantité horrible de travail qu’ils ont eu pendant la suspension (Le Shutdown ) ( Poser pour des caméras devant le mémorial fermé de la Deuxième Guerre Mondiale demande beaucoup, savez-vous ça ?)

 

La restriction budgétaire est le résultat pervers de la législation sur le stimulus fiscal de 2009, suivi par quelques autres stimuli passés plus tard. La mesure de stimulus de 2009 a augmenté les allocations mensuelles des coupons alimentaires d’environ 20 à 25 $ par mois pour aiguillonner la reprise économique. Pour une famille bénéficiaire de quatre membres, l’augmentation de seulement 80$ par mois a fait monter l’allocation maximale de 584 $ à 668 $.

 

L’idée était que l’augmentation disparaitrait avec le temps, au rythme de l’augmentation de l’inflation jusqu’au niveau de ces 668 $. L’estimation initiale était que cette augmentation serait complètement résorbée à la fin 2014.

 

Mais le Congrès a accéléré le déclin. En 2010, les législateurs ont avancé la date d’expiration à Avril 2014 afin d’aider à financer l’Education Jobs Act, qui permettait de lever des fonds féfdéraux pour financer les écoles communales et garder leurs enseignants. Quatre mois plus tard, le Congrés avançait la date d’expiration au 31 Octobre, pour financer la ré-autorisation des programmes alimentaires pour l’enfance ( Child Nutrition Programs) Ceci est connu comme reprendrendre d’une main ce qu’on donne de l’autre et c’est là que les choses en sont aujourd’hui..

 

Il est nécessaire de repeater que le programme d’assistance alimentaire apporte l’opportunité N°1 au Congrés de montrer son sôté hypocrite. Nous avons développé en long et en large, ici et ici, le spectacle des Conservateurs votant pour réduire radicalement les aides, qui se montent à 1$40 par jour et par repas, tout en récoltant pour eux-mêmes des millions de dollars en subventions à l’agriculture.

 

« Boondoggle » Doug LaMalfa, le membre du Congrés conservateur ( GOP) de la Central Valley en Californie en est l’incarnation : 11 $ des résidents de son comté de Butte sont bénéficiaires du SNAP. Les Californiens vont perdre 457 millions de dollars à cause des restrictions. Mais La Malfa n’est pas seulement un liquidateur de coupons alimentaires bien nourri,. Le Républicain Stephen Fincher (R-Tenn.), qui comme LaMalfa fait appel à l’autorité biblique pour expliquer pourquoi les bénéficiaires des coupons alimentaires peuvent tolérer un peu moins de nourriture dans leurs ventres, a collecté 3,5 millions de dollars en subventions agricoles depuis 1995. Un résident sur cinq dans son état reçoit une aide alimentaire.

 

Ce qui est remarquable c’est que ceux qui réduisent les aides alimentaires sont les mêmes qui proclament que la Sécurité Sociale est dans l’embarras parce qu’elle doit faire faire face à de possibles restrictions budgétaires en…2033. ( Leur solution est de réduire les allocations maintenant, vraisemblablement afin que les personnes âgées puisse s’habituer à vivre avec moins.) Mais ils n’agissent pas contre des restrictions qui doivent se produire dans 10 jours. Hé, qu’est-ce qui presse ?

Source

 

A lire aussi:

Un aliment sur trois est gaspillé dans le monde

5 aliments qui ne méritent pas leur mauvaise réputation

Commenter cet article

Archives