Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis : Ivre, sans avoir bu, parce que son estomac synthétise de l'alcool...

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Septembre 2013, 17:28pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Illustration d'un homme soufflant dans un éthylotest, le 19 juin 2012 à Nancy

Je vous promets monsieur l'agent, je n'avais rien bu! Au Texas, un homme de 61 ans a eu la désagréable surprise de se retrouver aux urgences, se plaignant de vertiges. Les infirmières flairent le coup et font souffler le patient dans l'éthylotest. Le résultat montre un taux d'alcool dans le sang de 0,37%. Soit l'équivalent d'un taux mesuré si l'homme avait bu une pinte de bière une demi-heure plus tôt.

Sauf que le monsieur, qui dit sortir de la messe en ce dimanche matin, affirme n'avoir rien bu, raconte le site de la radio américaine NPR. Le personnel médical, qui peine à le croire, décide alors de l'isoler pendant 24 heures, pour en avoir le coeur net..

Syndrome d’auto-brasserie

Le patient est placé sous un régime stricte. Pas d'alcool et pas de nourriture riches en glucides. Malgré cela, son taux d'alcool continue de grimper pour atteindre 0,12g/l à la fin de la séance.

L'homme, qui disait être incapable, depuis 2004, de boire plus de deux bières sans être saoul, ne mentait donc pas. Son estomac fabrique bien de l'alcool. Tout seul. Un syndrome d'auto-brasserie qui serait dû à une infection causée par une levure de bière, le Saccharomyces cerevisiae.

Un régime alimentaire fort en fibres et en levures pourrait être la cause de l'apparition et de la survie de la bactérie dans l'organisme. L'homme, qui avait donc la possibilité de synthétiser de l'alcool, a donc pu être traité. Quant à sa femme, qui croyait que son mari buvait en cachette, elle a pu jeter les éthylotests qu'elle avait achetés pour traquer ses supposés mensonges.

Source

Commenter cet article

Archives