Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis: Il injecte de l'héroïne à son fils de 4 ans le jour où il en perd la garde

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Octobre 2013, 12:18pm

Eric Emil Lehtinen, 37 ans, habitant de Redmond dans l'état de Washington, est accusé d'avoir injecté de l'héroïne à son fils de quatre ans, le jour même où étaient prononcés son divorce et la garde à la mère de l'enfant.

 

Des traces d'autres substances, de la kétamine et de la morphine notamment, ont également été retrouvées dans le corps du petit garçon, dont l'état s'est amélioré même si l'on ignore encore à ce stade s'il souffrira un jour de séquelles. 

C'est la mère, en revenant d'un entretien d'embauche à Seattle, qui a retrouvé les deux corps inanimés sur le lit du suspect. L'enfant avait une seringue, apparemment remplie de drogue, sur la poitrine. Des traces de piqure ont été relevées sur sa nuque et ses fesses. Ils ont tous deux été transférés inconscients à l'hôpital. 

La mère a expliqué aux enquêteurs qu'elle pensait les problèmes de drogue de son mari derrière lui et que, même s'il paraissait encore dépressif, elle n'avait vu aucun mal à lui confier l'enfant. 

Celui-ci vit avec sa mère depuis six ans à San Francisco. Le jour de faits allait être prononcé le divorce du couple. La garde du petit garçon devait en même temps officiellement être accordée à la mère. 

Le passé de drogué du suspect était connu des autorités. Il fut en effet hospitalisé en 2005 suite à une première tentative de suicide, alors qu'il tentait de mettre fin à son addiction à l'héroïne. 

Aujourd'hui sorti de l'hôpital, l'individu a été arrêté pour tentative de meurtre. Sa caution a été fixée à trois millions de dollars. Il encourt une peine de minimum quinze ans de prison.

Source

 

Commenter cet article

Alain @plaque funéraire 01/10/2013 13:37


C'est inadmissible , plus ca va et plus on entend de ces histoires... En espérant que cet enfant s'en remette tant bien que mal.

Archives