Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etats-Unis : 30 ans après, le pédophile reconnu par ses victimes dans Central Park

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Mai 2014, 00:02am

Catégories : #INSOLITE

386-mineurs-liberes-apres-le-demantelement-d-un-resea.jpg

L'arrestation de Stephen Brown aurait pu ne jamais avoir lieu. C'est en effet un hasard si la police a lancé des investigations sur cet homme de 62 ans, rapporte le Daily Mail. Tout a débuté lorsque Michael M. et John Kirby ont reconnu dans Central Park, le célèbre parc new-yorkais, l’individu qui, trente ans plus tôt, les avait abusés sexuellement alors qu'ils n'avaient respectivement que 14 et 15 ans.

Ils ont alors pris l'initiative de photographier Stephen Brown alors que celui-ci tentait d'approcher des enfants au niveau du loueur de bateaux du complexe où, selon les employés du parc, il se rendait chaque jour. Les témoignages des deux quadragénaires, appuyés par leurs clichés, ont entraîné l'ouverture d'une enquête par la police de New York qui a abouti à l’arrestation de Stephen Brown en mars dernier. Celle-ci a eu lieu dans un hôtel de Peekskill, à une soixantaine de kilomètres de New York, où le suspect s’apprêtait manifestement à commettre un nouveau crime sexuel sur un garçon de 12 ans. 


"Il a fait plusieurs victimes"

Au domicile du suspect, la police a retrouvé pas moins de 11.000 images illicites. Le pédophile présumé possédait notamment quinze photos explicites d'un enfant de 10 ans prises par lui-même dans l'hôtel de Peekskill. Au vu des preuves réunies, "il a fait plusieurs victimes dans la ville de New York et dans l'État de New York au cours de sa vie", a déclaré l'enquêteur principal Bill Gray, spécialisé dans les cas de cybercriminalité contre des enfants.

Michael M. et John Kirby, eux, ont connu Stephen Brown alors qu'ils traînaient, adolescents, dans un café de New York où ils se rendaient pour jouer à des jeux vidéo. En difficulté à l'école et dans leurs familles, les deux jeunes étaient des proies faciles pour Stephen Brown. Ce dernier, en se présentant comme un jeune étudiant alors qu'il avait une trentaine d'années, les avait attirés dans son appartement du très cossu quartier de l'Upper East Side, à proximité de Central Park. Les deux jeunes pouvaient y écouter de la musique en fumant des cigarettes et de la drogue. Mais c'est surtout là que les abus sexuels ont eu lieu, spécifiquement sur Michael M.. Des actes qui ont en partie détruit sa vie, explique la victime.

Aujourd’hui père de famille, Kirby espère que leur histoire va servir à d'autres victimes du pédophile présumé. Il tient à leur adresser ce message : "Je sais que vous pensez qu'il est votre meilleur ami et que c'est un bon gars, mais le fait est qu'il est vraiment malade." 

Source 

 

A lire aussi: 

Selon une étude américaine, les chercheurs passent trop de temps à vouloir avoir leur nom dans un article qui commence par «selon une étude»  

Croatie: il embauche un "tueur à gages" pour liquider son chien

Commenter cet article

Archives