Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


En panne de croissance, Twitter veut davantage ressembler à Facebook

Publié par MaRichesse.Com sur 19 Avril 2014, 00:13am

Catégories : #NEWS

Twitter-veut-ressembler-a-Facebook.jpg

Son PDG, Dick Costolo, l'avait promis aux investisseurs: 2014 sera l'année du changement pour Twitter. Première illustration mardi 8 avril avec l'introduction de nouveaux profils, dont l'apparence se rapproche désormais de leurs homologues sur Facebook. Ils comportent en effet une photo de profil située sur la gauche, ainsi qu'une imposante photo de couverture.

 

Plus clair, plus épuré, le nouveau design fait aussi la part belle aux photos et aux vidéos, qui s'affichent désormais directement dans la liste des tweets. Une approche identique à celle adoptée par Facebook lors de la refonte de son fil d'actualité.

Ces profils rafraîchis ne sont pour le moment réservés qu'à "un petit groupe d’utilisateurs", explique Twitter sur son blog. Les nouveaux inscrits en bénéficieront également. Tous les autres membres devront encore patienter quelques semaines. 


PLUS FACILE A COMPRENDRE

Les modifications apportées par Twitter ne sont qu'un début. "Nous devons simplement rendre Twitter meilleur", expliquait, début février, M. Costolo, en marge de la présentation des résultats financiers de la société. Objectif prioritaire: "rendre la plateforme plus facile à comprendre pour les nouveaux arrivants". A plusieurs reprises, il avait ainsi répété les mots "simple" et "accessible", une façon d'admettre que beaucoup se découragent assez vite.

 

C'est en effet l'un des problèmes majeurs de Twitter. La plate-forme est trop compliquée, elle obéit à ses propres règles que les nouveaux doivent appréhender. Un nombre très élevé d'inscrits arrêtent ainsi d'être actifs au bout de quelques mois. Au quatrième trimestre 2013, le nombre d'utilisateurs actifs n'a ainsi progressé que de 4%, la plus faible croissance depuis au moins deux ans. 


FINI LES "RETWEETS"

Fin décembre, le réseau de microblogging comptait 241 millions de membres actifs, se connectant au moins une fois par mois. Soit seulement 9 millions de plus que fin septembre. Aux États-Unis, la hausse est même quasi nulle, de 53 à 54 millions d'utilisateurs. Le ralentissement de cette croissance n'est pas nouveau, mais la tendance s'accélère.

Pour remédier à ce problème, Twitter suit plusieurs pistes, tout en reconnaissant que ces modifications ne devront pas dénaturer l'expérience actuelle afin de pas mécontenter les utilisateurs actuels

Au-delà des nouveaux profils, Twitter veut également renforcer la composante conversation du réseau, à l'image de Facebook qui permet de facilement commenter les statuts et photos de ses amis.. La société teste aussi le remplacement des "retweets" par des "partages", terme plus grand public, car notamment popularisé par... Facebook. 


ORDRE CHRONOLOGIQUE

Autre piste, celle qui risque d'être la plus controversée: réorganiser le site autour de sujets de discussion. Cela veut dire que les tweets pourraient ne plus s'afficher uniquement par ordre chronologique. "Nous pensons que cela pourrait rendre Twitter plus facile à utiliser et à comprendre par tous", assurait M. Costolo. Le site se rapprocherait alors encore un peu plus de Facebook. La société devrait cependant prendre énormément de précaution avant d'imposer un changement aussi radical.

Twitter souhaite aussi accélérer la monétisation de son service. Les premiers résultats semblent plutôt encourageants, Fin 2013, les recettes publicitaires pour 1000 timeline - donnée de référence utilisée par la société - ont fortement progressé. Elles sont passées de 97 cents au troisième trimestre, à 1,49 dollar au quatrième trimestre (avec une forte disparité régionale: 3,80 dollars aux Etats-Unis, 0,60 dollar à l'international). 


NOUVEAUX FORMATS PUBLICITAIRES

Mais cela ne suffit pas. Selon le Wall Street Journal, Twitter pourrait ainsi introduire pas moins de 15 nouveaux formats publicitaires au cours des six prochains mois, à la fois sur sa version web que sur ses applications mobiles. Et les premières annonces à faire leurs débuts ont déjà fait leurs preuves... chez Facebook. Baptisées "app install", elles vous invitent à installer une application.

C'est l'un des nouveaux formats qui a permis au réseau social d'accroître, de manière spectaculaire, ses recettes publicitaires sur mobile - en 18 mois, elles sont passées de quasiment zéro à 1,2 milliard de dollars au quatrième trimestre 2013. "Beaucoup de gens veulent acheter ces publicités, expliquait fin janvier son patron Mark Zuckerberg. Et la demande progresse très fortement".

Comme Yahoo, qui vient de se lancer sur ce marché, Twitter espère connaître la même réussite que Facebook, plus que jamais l'exemple à suivre. Une sacrée ironie alors que la société de San Francisco avait tout fait pour se démarquer de sa rivale lors de son introduction en Bourse en novembre 2013. 

Source

Commenter cet article

Archives