Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Dian Fossey, la femme qui aimait les gorilles !

Publié par MaRichesse.Com sur 17 Janvier 2014, 09:46am

Catégories : #NEWS

Dian-Fossey.JPG

Il a suffi d'un film pour faire passer Dian Fossey de l'ombre à la lumière ! Lorsque Gorilles dans la brume sort sur les écrans de cinéma du monde entier en 1988, Sigourney Weaver fait de l'héroïne qu'elle incarne un sujet d'admiration autant que de perplexité. Cette Américaine décédée trois ans plus tôt et née en Californie le 16 janvier 1932 est alors reconnue comme étant la principale chercheuse mondiale sur la physiologie et le comportement des gorilles de montagne, les définissant comme étant "dignes, très sociables, doux, avec des personnalités individuelles et des relations familiales fortes". En quelques mois, elle devient une star par-delà la mort et le monde apprend à connaître cette scientifique pas comme les autres qui vivait au milieu de ceux qu'elle étudiait. 


Docteur en zoologie à plus de 40 ans !

En janvier 1970, photographiée par Bob Campbell, Dian Fossey paraît en couverture du National Geographic et attire déjà l'attention de quelques éthologues et primatologues : l'image montrant le gorille Peanuts qui touche sa main est la première révélant un contact paisible entre un être humain et un gorille sauvage. En 1974, elle obtient un doctorat en zoologie de l'université de Cambridge.

Le 27 décembre 1985, Dian Fossey est découverte assassinée dans la chambre de sa hutte dans les montagnes des Virunga, au Rwanda. Son crâne a été fendu en deux par six coups d'une machette qu'elle avait placée chez elle comme objet de décoration. Son pistolet est retrouvé sous elle, inutilisé puisque les munitions ne s'adaptaient pas à son arme. Le meurtrier a démonté une plaque en tôle de la cabane qui menait directement à sa chambre à coucher, ce qui laisse supposer que ce n'était pas l'oeuvre d'un braconnier, mais un acte prémédité par une personne qui connaissait les lieux. Près de 30 ans plus tard, le meurtrier court encore. Des membres de l'équipe de la primatologue, des braconniers et des éleveurs des environs ont tour à tour été entendus, mais aucun n'a été convaincu d'avoir commis ce crime odieux.

Dian Fossey est devenue une référence pour les défenseurs de la cause animale. Elle a su s'opposer - au prix de sa vie - à toutes les pressions et à tous les intérêts économiques. Parfois objet d'idolâtrie, elle fut également l'une des premières Américaines à s'installer en Afrique et à en adopter les moeurs, le style de vie et les traditions. Selon ses désirs, elle est enterrée dans le cimetière qu'elle avait fait construire pour les gorilles à Karisoke, dans le parc national des volcans du Rwanda. 

Source 

 

A lire aussi: 

Voici ce qu'a dit la femme blanche la plus raciste du monde sur le Sida en Afrique 

De l'Afrique de la colonisation à celle de la mondialisation 

En Afrique, la sécurité recule alors que la gouvernance s'améliore 

La cybercriminalité en Afrique et ses redoutables histoires 

Afrique du Sud: Le rêve brisé de Madiba

Commenter cet article

Archives