Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Côte d'Ivoire : Les brouteurs entre sacrifices et rituels sadiques pour devenir riches

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Octobre 2013, 17:43pm

Catégories : #IMPORTANT

Alors que les disparitions notamment d'enfants et les crimes rituels sont de plus en plus nombreux en Côte d'Ivoire, le phénomène de la Cybercriminalité qui a traversé le Nigeria pour atterrir en Côte d’Ivoire a pris une autre proportion avec les ‘’brouteurs’’ qui font appels aujourd’hui à des pouvoirs magiques pour devenir riches au prix des sacrifices et rituels les plus sadiques qu’on ne peut le penser.

 

Grâce à ceux qu’ils appellent les donneurs de pouvoirs de richesse, c’est-à-dire les féticheurs, marabouts, devins et autres…, les brouteurs s’adonnent à des sacrifices sadiques pour atteindre leur objectif. La richesse à tout prix peu importe la manière.

 

KOACI.COM a décidé ce week-end de pénétrer l’autre face des brouteurs aujourd’hui cibles dorées des femmes après les footballeurs internationaux.

 

On ne devient plus brouteur et riche en Côte d’Ivoire qui veut. Nous lance d’entrée Major de Major dans son appartement studio du quartier Maroc. Si vous ne faites pas de sacrifices vous ne pouvez pas ‘’attacher’’ les pigeons. Si pour l’heure, il nous avoue n’avoir pas encore eu affaire à des organes humains comme le ferait d’autres, Il aurait eu des rapports sexuels avec une malade mentale qui ne serait pas aussi folle comme on pouvait le penser. C’est cette dernière qui serait selon lui la clé de voûte de sa richesse issue d’un soi disant crédit que devraient les occidentaux aux pays africains depuis le temps de la colonisation. 

 

Ramzy DH au sortir d’un bolide 4x4 que nous rencontrons au pied d’un immeuble à Yopougon Niangon s’est voulu claire sur les rituels sadiques faits par les brouteurs pour aguicher leur proie. 

 

« Dans toute chose il faut faire des sacrifices. Nous on veut être riche. Il n’aura rien pour nous dans ce pays. Sans l’ordinateur nous ne serons rien. Les rituels, ce n’est pas de notre faute mais à nos pouvoirs (marabouts) qui nous demandent des choses pas souvent possibles pour selon eux seraient la volonté des génies. On m’a même demandé de donner mes frères jumeaux. Mais j’ai refusé. En échange de mes frères on m’a demandé de coucher avec ma sœur. Là je lai fait, aujourd’hui elle est en Europe et moi je vis bien de mon argent. C’était une question de famille et ma sœur l’a bien compris », nous a expliqué sans gêne celui qui se dit ancien Disc-joker(DJ). 

 

‘’Petini Go’’ amie à Major de Major anciennement tresseuse dans un salon de coiffure, a pris goût pour le broutage quand elle a décidé de sacrifier sa maternité sur injonction d’un célèbre féticheur. Aujourd’hui comme elle nous le dit son argent, c’est pour elle et sa mère qui la soutiendrait dans son choix.

 

« Je n’avais pas le choix, moi je ne voulais pas commencer petit. Quand l’idée des claviers m’a traversé l’esprit, je me suis renseigné et on m’a dit si tu veux réussir, il faudrait que je pose un acte de sacrifice fort. De toutes les propositions, j’ai accepté de ne pas avoir d’enfant dans mon existence. Mais je vous avoue que c’était le plus petit sacrifice qu’on me demandait. »

 

Toujours dans notre démarche de comprendre le pourquoi des sacrifices souvent humains ,nous rencontrons un marabout qui se vantera plus tard d’avoir permis à beaucoup de jeunes de se faire une fortune dans la cybercriminalité. Ce dernier pour lequel nous nous faisons passer pour des brouteurs en quête de richesse nous appendra par la suite que la vie étant un choix, si vous voulez devenir riche par d’autres moyens il faut faire des sacrifices. Les organes humains sont les moyens les plus vitaux dans ce genre de sacrifices. 

 

« Ce que nous demandons aux jeunes ne viennent pas de nous. Dans notre travail, nous mêmes nous faisons des sacrifices. Si nous pouvons trouver les moyens nous n’allons rien demander aux jeunes. Pour les rituels humains, On demande la plupart du temps, la salive d’un mort, les organes génitaux et beaucoup le sang. Je ne peux pas vous dire ce qu’on fait avec, mais cela nous sert. Juste un exemple, si vous prenez la salive d’un mort pour faire un travail, votre cible ne pourra jamais vous refusez quoi que ce soit. Autant vous en demandez autant vous en recevez. Moi je prends ma part après le boulot. Si vous ne respecter pas votre part, vous ne serez pas loin de la folie. Pour le moment je n’ai pas encore de problèmes. Je suis discret. Un autre fait, les sacrifices les plus simples, vous pouvez coucher avec une folle par exemple. Ce que vous ne savez pas c’est que celles que vous traitez de folles sont remplies de chance et beaucoup demander dans notre boulot. Autre possibilité, coucher avec votre mère, sœur ou père pour les filles, réponds au problème du même sang. Je voudrais m’arrêter là… », Nous raconte à tête reposée Aladji qui juste assailli par des jeunes qui seraient venus lui apporter selon les spermatozoïdes recueillis après rapports avec leurs proches prend congé de nous pour son domicile que même pour rien au monde ne serait su de ses clients. 

 

Quand nous interrogeons des brouteurs sur les conséquences que peuvent avoir ces pratiques à la longue sur leur vie. Ils nous répondent tous en chœur « L’essentiel c’est d’avoir l’argent sur terre, tout le monde est appelé à mourir un jour ou l’autre. Le plus important dans la vie pour nous c’est de paraître et peu importe la manière. Pour vu qu’on a tout ce qu’on recherche sur la terre. »

 

Donatien Kautcha - source

Commenter cet article

assou 16/10/2015 07:52

que dieu soit avec nous

Archives