Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Condamnée à deux jours, elle est oubliée en prison pendant cinq mois

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Janvier 2014, 21:33pm

Catégories : #INSOLITE

Une femme condamnée à deux jours de prison a finalement passé plus de cinq mois en cellule après avoir été oubliée par le juge en charge de son dossier.

Destiny-Hoffman.jpg

Destiny Hoffman, une Américaine de 34 ans, avait comparu devant un juge de l'Indiana le 22 août dernier pour avoir tenté de frauder lors d'un contrôle de drogue. Elle avait alors été condamnée à deux jours de prison.

 

Lors de l'annonce de la sentence, le juge avait stipulé qu'aucune libération sous caution n'était possible à moins d'un ordre spécifique du tribunal. Sauf que l'affaire est complètement sortie de la tête du magistrat qui a tout simplement oublié d'envoyer l'ordre de libération à la prison.

 

Ce n'est que mercredi dernier, soit 154 jours après l'incarcération de Destiny Hoffman, que ce regrettable "oubli" a finalement été découvert par l'adjointe du procureur qui examinait de vieux dossiers. Destiny Hoffman a été libérée. Son avocat, qui affirme qu'il ignorait tout de l'incarcération de sa cliente, a introduit une plainte pour détention illégale.

 

La presse américaine s'interroge cependant aujourd'hui sur la non-réactivité de la jeune femme qui ne s'est pas plainte auprès des agents pénitenciaires.

 

Cette histoire n'est pas sans nous rappeler celle de Daniel Chong, un étudiant californien de 25 ans, qui avait été oublié dans une cellule pendant cinq jours sans eau ni nourriture. Il avait ensuite obtenu un dédommagement de quatre millions d'euros. 

Source 

 

A lire aussi: 

Etats-Unis: Un évadé se rend à la police pour échapper au froid 

Au Brésil, un prisonnier est resté coincé dans le trou par lequel il devait s'évader 

Etats-Unis : un prisonnier enceinte quatre gardiennes de prison 

France: Un prisonnier relâché pour cause de… gale

Commenter cet article

Archives