Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ces trois facteurs à prendre en compte pour savoir si vous avez des risques de vous faire assassiner

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Avril 2014, 02:54am

Catégories : #IMPORTANT

Selon les Nations unies, 437 000 personnes se sont fait assassiner en 2012. C’est environ 30 0000 de moins qu'en 2010. Le lieu, l'âge et le sexe de la victime ont été étudiés.

banquiers-morts.jpg

 

Il y a un besoin urgent de comprendre comment la criminalité violente touche les pays dans le monde, affectant particulièrement les hommes jeunes, mais touchant aussi lourdement les femmes", a déclaré ce jeudi Jean-Luc Lemahieu, directeur de l'analyse politique du bureau de la drogue et du crime des Nations unies. Selon ces dernières, 437 000 personnes se sont fait assassiner en 2012. Une bonne nouvelle (tout est relatif) sachant que c’est environ 30 0000 de moins qu'en 2010, année où cette organisation a mené sa première étude mondiale sur les homicides. De cette dernière ressortent trois facteurs principaux liés aux meurtres : le lieu, le sexe et l’âge de la victime. L'Amérique centrale et l'Afrique australe sont les régions les plus dangereuses du monde. Par ailleurs, à l'échelle mondiale, la moitié des victimes étaient âgées de moins de 30 ans et 80% d'entre elles étaient des hommes.

 

1- Le lieu

Pour votre sécurité, évitez l’Amérique centrale et l’Afrique australe. Ces régions affichent des taux de 26 à 30 homicides pour 100 000 habitants, soit quatre fois plus que la moyenne mondiale. L'Afrique du sud, la Colombie, le Venezuela, le Guatemala, le Honduras (pays le plus meurtrier du monde), le Belize et le Salvador comptent les pourcentages de meurtres les plus élevés. Ils ne représentent pourtant que 11% de la population mondiale. En Amérique du Nord et latine, les homicides liés aux groupes criminels représentent 30% des meurtres, alors qu'ils en constituent moins de 1% en Asie, en Europe et en Océanie, où les violences domestiques sont plus élevées. 

regions.jpg

L’Europe de l’Ouest et l’Asie du Sud-Est sont les régions les plus sûres. C’est le Liechtenstein qui gagne le médaille d’or de la sécurité. Cela pourrait s'expliquer par sa minuscule démographie (36 000 habitants). Parmi les pays qui comptent plus d’un million d’habitants, Singapour est le plus sûr avec "seulement" 11 meurtres en 2012. Soit un pour 480 000 personnes. Plus près de chez nous, au sein de l’Union européenne, Vienne est la capitale qui affiche le taux de meurtre le plus important. Elle est suivie de Bruxelles puis de Paris.

 

2- Le sexe

Etonnamment, les femmes ne sont pas les plus vulnérables. En effet, 80% des personnes assassinées sont des hommes. Mais cette tendance est moins marquée dans les pays riches. En effet, au Japon et en Corée du Sud, plus de la moitié des victimes sont de sexe féminin. Par ailleurs, 95% des auteurs des homicides sont des hommes.

 Et si les hommes sont le plus souvent tués par un assaillant inconnu, les femmes sont en majorité victimes d'un proche, a noté l'Office dans son rapport. "Le foyer peut être un endroit dangereux pour une femme", a déclaré Jean-Luc Lemahieu, alors que 15% des homicides sont le résultat de violences domestiques, dont 70% des victimes sont des femmes.

meurtres_sexes.jpg

 

 

3- L’âge

À l'échelle mondiale, la moitié des victimes étaient âgées de moins de 30 ans quand elles ont été tuées. Les Européens, en revanche, ont plus de chances de se faire assassiner quand ils approchent de la quarantaine. Quant aux Européennes, c’est quand elles ont passent le cap soixante ans qu’elles deviennent les plus vulnérables. Selon les Nations Unies cela pourrait s’expliquer par l’alcoolémie grandissante de leurs partenaires. 

 

Et si vous vous faites tuer ? Malheureusement, il y a peu de chances que justice soit faite. Seuls 43% des meurtriers finissent derrière les barreaux. Alors que la police européenne résout huit meurtres sur dix, la police asiatique en résout cinq. Et en Amérique, les trois quarts des meurtriers échappent à la Justice. Dans de telles conditions pas étonnant que ce soit le continent le plus dangereux. 

Source

Commenter cet article

Archives