Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Ce que les Américains pensent de Hollande : "François qui ?"

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Février 2014, 12:42pm

Catégories : #NEWS

Ce-que-les-Americains-pensent-de-Hollande.jpeg

"Non, je n’en ai jamais entendu parler. Hollande, vous dites ? Comme le pays ?" Sally, la quarantaine, ne connaît pas François Hollande, qui entame une visite de trois jours lundi sur le sol américain. Cette résidente du quartier de Los Feliz, à Los Angeles, se souvient tout de même "du précédent. Sarkozy, c’est ça ?" Sally est loin d’être un cas particulier. Bien au contraire, la plupart des Américains ne s’intéressent pas à la politique étrangère. Ce n’est pas entièrement leur faute, les chaînes de télévision restent centrées quasiment exclusivement sur les affaires domestiques. Sauf en cas de guerre.

Cependant, les affaires de cœur du président français ont tout de même traversé l’Atlantique. La presse américaine s’est volontiers emparée du sujet au moment de la révélation de la relation entre François Hollande et Julie Gayet. Le prestigieux New York Times a qualifié de "désordonnée" la vie privée du chef de l’Etat, et a souligné le "drame de deux semaines" ("two week drama") qui a eu lieu à l’Elysée. "C’est vrai que c’est un soap opera amusant", juge pour metronews Steven Hill, politologue de San Francisco qui connaît bien le système politique français. "Mais cela n’affecte pas, à mon sens, la politique conduite pour le pays". 


Les Américains moins puritains qu'avant

Contrairement aux idées reçues, les Américains ne sont plus aussi puritains qu’avant au sujet des scandales mêlant sexe et pouvoir. "Souvenez-vous des années 90, reprend Steven Hill. Juste avant l’affaire Clinton-Lewinsky, il y avait eu la révélation des relations extraconjugales du speaker de la Chambre, Newt Gingrich. Un républicain ! Il a fini par démissionner, mais au sujet d’une autre affaire". Quant à Bill Clinton lui-même, il avait été élu malgré la révélation de deux tromperies successives.

Un autre quotidien, USA Today, est plus sévère envers François Hollande, parlant de "crise de nerfs" en France et de "l’humiliation" subie par la "de facto Première Dame". "Au pire des cas, cela démontre un mauvais sens du jugement, estime Steven Hill en riant. Mais il s’agit en effet de vie privée. Cela n’a rien à voir avec, par exemple, l’affaire DSK qui avait beaucoup choqué en Amérique. Là, il s’agissait d’une accusation de viol avec toute la chaîne judiciaire en marche". Et si Obama avait lui aussi une "affair" ? "Là, nous serions choqués. Mais uniquement parce qu’il proclame tout le temps son amour pour Michelle". 

Source 

 

A lire aussi: 

François Hollande: Un journaliste Anglais lui demande si sa vie privée ne "ridiculise" pas la France 

VIDEOS: Quand Julie Gayet niait toute liaison avec François Hollande

Commenter cet article

Archives