Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Cameroun : Un pasteur arrêté pour avoir tenté de ressusciter un enfant

Publié par MaRichesse.Com sur 10 Octobre 2013, 00:02am

Un pasteur d'une église de réveil dans le quartier Ebolowa-Si dans la ville d’Ebolowa au sud du Cameroun et une jeune femme ont été arrêtés ce lundi après avoir tenté de ressusciter un enfant de 3 ans décédé depuis dimanche.

eglise nigeria

La jeune dame, Françoise Virginie Anya avait constaté dimanche le décès de son petit garçon Isaac Elezer âgé de 3 ans a décidé de se rendre chez son pasteur réputé "charismatique" le révérend pasteur Jean Tetue appelé prophète afin qu’il ramène l’enfant à la vie.

 

L’homme de " Dieu" rassure alors la mère, lui affirmant que son enfant n’est pas mort, mais qu’il dort seulement, lui rappelant que de la même manière que Jésus ressuscita Lazare, le miracle peut encore se réaliser pour son fils.

 

Aussi durant la nuit de dimanche à lundi le livre de Jean au chapitre onze du verset 42 à 44, le pasteur et la jeune mère éplorée prient pour la résurrection de l’enfant devant une foule d’adeptes et de curieux venus assister à l’événement inédit. Cependant contrairement à la prédiction du "prophète", le petit garçon ne se relève pas et l’alerte est donnée aux autorités administratives de la localité.

 

Au matin du lundi 08 octobre et les forces de l’ordre en présence du sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 1er, Chamberlin Ntou’ou Ndong ont effectué une descente au quartier Ebolowa-Si pour procéder à l’arrestation du révérend pasteur Jean Tetue appelé prophète et de Françoise Virginie Anya au motif de la profanation la dépouille du jeune Isaac Elezer.

 

Le sous-préfet a appelé à la conscience collective, car "au nom de Jésus disent les prophètes certains couples se sont divisés, certains frères n’arrivent plus à se saluer". 

 

Le pasteur et son fidèle ont été placés en garde-à-vue à la brigade territoriale de gendarmerie d’Ebolowa, et le corps de l’enfant a été admis à la morgue de l’hôpital régional de la ville.

 

Nanita - source

Commenter cet article

Archives