Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Boeing disparu: Les téléphones peuvent sonner même s'ils ne fonctionnent plus

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Mars 2014, 10:10am

Catégories : #NEWS

CELLULAR-PHONE.jpg

Un téléphone qui sonne au beau milieu de la mer de Chine? Impossible de ne pas imaginer des survivants sur une île déserte au milieu des décombres de l'avion ou sur un canot de sauvetage, téléphone portable en main. L'information relayée par la presse américaine et chinoise a de quoi redonner de l'espoir aux familles et aux proches des 239 personnes qui se trouvaient à bord du vol MH370 à destination de Pékin, à tort.

Selon le Washington Post, certaines familles, désœuvrées, ont en effet tenté de contacter les disparus sur leur portable. À leur grande surprise, une tonalité s'est fait entendre. Les téléphones en question semblent donc être toujours en état de marche. Intriguée, la compagnie aérienne, Malaysia Airlines s'est prêtée au même exercice, avec le même résultat.

L'appel sonne en fait dans le vide

"Il est totalement possible qu'ils aient entendu une tonalité", confirme Bruno Salgues, directeur d'études à l'Institut Mines Telecom et ce même si les appareils se trouvent au fond de l'océan. "Que le téléphone qu'ils ont appelé ait vraiment sonné, cela est bien moins sûr."

Reprenons depuis le début. La plupart des téléphones fonctionnent sur le réseau GSM ou sur les réseaux 2G et 3G. "Quand un téléphone portable sur GSM, 2G ou 3G est allumé, sa position est automatiquement enregistrée dans une base de données appelée HLR", explique Bruno Salgues.

Lorsque vous appelez quelqu'un, l'appel est envoyé à la dernière position enregistrée sur le HLR, votre téléphone se met à sonner. Mais alors pourquoi les téléphones des disparus du Boeing continuent à émettre une tonalité?

"Il y a toujours un pourcentage de passagers qui n'éteignent pas leur téléphone dans l'avion", constate Bruno Salgues. Si le téléphone n'est pas éteint et qu'il passe hors de la zone de couverture, au milieu de la mer de Chine, par exemple, il est possible qu'une personne qui tente de l'appeler entende une tonalité. "Dans ce cas-là, ce n'est pas le téléphone qui sonne, mais la dernière position enregistrée qui sonne". En somme, l'appel sonne dans le vide, et le téléphone qui est hors de la zone de couverture ne présente nulle trace de l'appel en question.

Les téléphones peuvent-ils permettre de retrouver le Boeing?

Pour localiser un téléphone, il faut trois émetteurs, un petit logiciel et une bonne calculatrice. En analysant les dernières positions du téléphone, les ingénieurs télécom peuvent obtenir une zone triangulaire plus ou moins précise où concentrer leurs recherches. "On a retrouvé avec cette méthode un homme perdu dans le massif de la Vanoise dans les Alpes ou encore un bateau qui dérivait au nord de l'Espagne", explique Bruno Salgues.

Mais à première vue, la "triangularisation" ne pourra être utilisée dans le cas qui nous intéresse. "Cette méthode ne fonctionne que si les téléphones en question sont allumés", modère le directeur d'études des Mines Telecom. "Après une explosion, si par chance les téléphones restent intacts, c'est une course contre la montre pour les retrouver avant que leurs batteries ne soient à plat."

Quatre jours après la disparition mystérieuse du Boeing de Malaysia Airlines, très peu de chances que les téléphones, où qu'ils soient, aient encore de la batterie. Encore faudrait-il qu'ils aient échappé à l'eau de mer... 

Source

Commenter cet article

Archives