Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Boeing 777 disparu: la Malaisie rend public un rapport préliminaire pointant la lenteur des autorités

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Mai 2014, 05:15am

Catégories : #NEWS

Avril-p-14-Un-avion-passe-devant-le-soleil-a-Bogota--en-Co.jpg

Le mystère demeure. Depuis le 8 mars jour de sa disparition, impossible de savoir où se trouve le Boieng 777 de la Malaysia Airlines. Malgré les importants moyens de recherche déployés sur une zone de plus en plus élargie, l’avion est toujours introuvable. Il y a quelques jours, Tony Abbott, le Premier ministre australien, se montrait même très pessimiste à ce sujet. Il déclarait : "On ne retrouvera peut-être jamais le vol MH370". Si les fouilles se poursuivent, la Malaisie a tenu à rendre public, ce jeudi, un rapport préliminaire et d’autres informations à propos de la disparition de l’appareil avec 239 personnes à bord.

 

Il s’agit d’un document de cinq pages, soumis à l’Organisation internationale de l’aviation civile (OIAC), ne contenant aucune nouvelle révélation essentielle sur ce qui est arrivé. Le rapport ne fait que résumer tout ce qui a été communiqué ces dernières semaines est accompagné d’enregistrements audio des échanges verbaux entre les membres du cockpit de l’appareil et les contrôleurs aériens et des documents appartenant à la compagnie.Dès lors, comme l’indique La Tribune, les derniers mots entendus sont les suivants : "Bonne nuit Malaysian trois sept zéro". Après, c’est silence radio.

 

Toutefois ce dossier a un intérêt : il confirme la lenteur des autorités. En effet, il aura fallu quatre heures pour que l'alerte soit officiellement lancée. Et attendre quatre heures de plus pour que l'armée prévienne les autorités civiles qu'elles avaient repéré un appareil sur le propre radar... Par ailleurs, toujours selon La Tribune, le document (ci-dessous) "confirme d'autres éléments qui ont déjà filtré, comme le fait que l'appareil repéré par l'armée avait fait demi-tour vers l'océan Indien. Aucun élément de ce rapport ne permet d'infirmer ou d'affirmer qu'il ait pu s'agir d'un acte terroriste".

 

La Malaisie poursuit les investigations sur le sort de cet avion et a précisé cette semaine avoir engagé un ancien responsable de l’aviation civile du pays pour diriger une enquête à laquelle participeront des membres du conseil national américain de sécurité des Transports et d’autres agences étrangères spécialistes de l’aviation. Au sujet de l’enquête, une réunion doit avoir lieu lundi entre les responsables australiens, chinois et malaysien à Canberra, la capitale de l'Australie. Quelque 26 pays ont déjà pris part à des recherches qui ont coûté près de 100 millions de dollars en six semaines. 

Source

Commenter cet article

Archives