Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Avoir un patron tyrannique est mauvais pour la santé

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Novembre 2013, 18:13pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

Avoir-un-patron-tyrannique-est-mauvais-pour-la-sante.jpg

D'après les experts de la santé, un patron insupportable peut causer des problèmes de santé à ses employés comme du diabète et des maladies cardiaques.

 

 

Travailler pour un patron particulièrement détestable rime souvent avec stress, heures supplémentaires et mauvaise ambiance de travail. Mais ce n'est pas tout. Une étude menée par des chercheurs de l'Université de l'Ohio sur des souris a révélé que c'était également mauvais pour la santé. Le stress causé par le fait de travailler pour un tyran durant une longue période provoque des changements au niveau des cellules immunitaires. Ces changements provoquent des inflammations associées à de nombreux problèmes de santé comme les maladies cardiaques ou le diabète. 

Les chercheurs ont ensuite comparé le sang des souris soumises au stress à celui de personnes qui vivent dans la précarité. "Les cellules présentes dans le sang de ces deux groupes présentent les mêmes caractéristiques", a déclaré le Dr John Sheridan au Daily Mail. "Selon notre étude, travailler pour un patron stressant a une conséquence négative sur votre système immunitaire", a-t-il ajouté.

Le cerveau peut avoir une mauvaise influence sur le corps. Les recherches démontrent que le stress est souvent associé à des problèmes de santé. Cependant, des scientifiques essaient toujours de comprendre comment le stress parvient à avoir d'aussi lourdes conséquences sur l'état de santé général.

Source 

 

A lire aussi: 

Les kilos en trop sont néfastes pour l'efficacité et l'image des patrons, selon une étude 

Top 10 des patrons qui sont partis de rien et ont fait fortune 

Tim Cook, patron d'Apple, patron le mieux payé des Etats-Unis 

Plus de 4% des patrons seraient des "psychopathes qui ont réussi"

 

 

Commenter cet article

Archives