Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


AIDE HUMANITAIRE : Le top 10 des philanthropes africains

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Avril 2014, 00:00am

Catégories : #RELATIONS

Aliko-Dangote.jpg

Quelque 7 milliards de dollars sont octroyés chaque année par les philanthrocapitalistes africains – du moins ce sont ceux dont nous avons connaissance. Ce sont ces hommes (malheureusement, aucune femme ne figure sur cette liste) qui offrent des solutions locales aux besoins locaux. 

 

Francois van Niekerk, Afrique du Sud – Le fondateur du groupe Mertech a transféré 70 pour cent de ses parts (dont la valeur est estimée à 170 millions de dollars) vers la fondation Mergon – qu’il dirige – afin de financer des initiatives en faveur de l’éducation, de la santé et du développement de compétences. 

 

Allan Gray, Afrique du Sud – M. Gray, propriétaire de l’entreprise de gestion de placements Allan Gray, a fait don de 150 millions de dollars à la fondation Allan Gray Orbis qui offre des bourses d’études secondaires et soutient d’autres causes. 

 

Theophilus Danjuma, Nigeria – Président de la société South Atlantic Petroleum, ce philanthrope a battu le record de don au Nigeria en débloquant 100 millions de dollars pour la création de la fondation TY Danjuma, une organisation subventionnaire qui développe des partenariats avec des organisations non gouvernementales (ONG) œuvrant dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la politique et de la pauvreté. 

 

Donald Gordon, Afrique du Sud – Ce milliardaire, qui a fait fortune en créant une société d’assurances et de biens mobiliers, a établi la fondation Donald Gordon qui a fait don d’une somme estimée à 50 millions de dollars afin de créer des établissements d’enseignement supérieur et de développer les arts au Royaume-Uni.

 

Aliko Dangote, Nigeria – Le président du groupe Dangote vient de faire ses premiers pas dans le monde de la philanthropie et a déjà apporté des contributions importantes d’un montant total de 35 millions de dollars. Il a soutenu les efforts de secours aux personnes sinistrées par les inondations, financé une ONG locale qui développe des logements à bas coût et des universités au Nigeria, et donné 500 000 dollars aux victimes des explosions de munitions à Brazzaville, au Congo, en 2012.

 

 

Mark Shuttleworth, Afrique du Sud – Après la vente de sa société spécialisée en sécurité informatique pour 575 millions de dollars, M. Shuttleworth a alloué 20 millions de dollars au développement d’un logiciel de source libre, Ubuntu, et donné 20 millions de dollars supplémentaires – par l’intermédiaire de la fondation Shuttleworth – pour financer des projets développés par des personnes qui souhaitent changer la société. 

 

Jim Ovia, Nigeria – Le fondateur de la Zenith Bank a versé 6,3 millions de dollars afin d’appuyer les efforts de secours aux victimes des inondations au Nigeria en 2012. Par l’intermédiaire de sa fondation Youth Empowerment and ICT Foundation, il a beaucoup fait pour développer l’intérêt des jeunes envers les TIC. Il a fait don de 320 000 dollars afin d’aider 10 jeunes entrepreneurs nigérians à lancer leurs entreprises technologiques. 

 

Strive Masiyiwa, Zimbabwe – M. Masiyiwa, l’homme le plus riche du Zimbabwe et le fondateur d’Econet Wireless, a fait des dons à plusieurs pays d’Afrique, dont le Zimbabwe. En 2012, il a créé un fond doté de 6,4 millions de dollars afin de financer l’éducation de 40 étudiants. Il apporte également un soutien aux organisations qui viennent en aide aux orphelins du Zimbabwe. 

 

Tony Elumelu, Nigeria – M. Elumelu, président de Heirs Holdings, a alloué 6,3 millions de dollars aux efforts de secours aux victimes des inondations de 2012 au Nigeria. La fondation Tony Elumelu propose un programme de formation à l’entreprise aux jeunes africains. 

 

Arthur Eze, Nigeria – Cet insaisissable magnat du pétrole a donné 6,3 millions de dollars pour soutenir les efforts de secours aux victimes des inondations au Nigeria. Il a investi des sommes importantes dans l’enseignement supérieur. 

 

Autres philanthropes : Mike Adenuga et Hakeem Belo-Osagie du Nigeria ; Manu Chandaria et Naushad Merali du Kenya ; Ashish Thakkar d’Ouganda ; la famille Sawiris d’Egypte ; et Patrice Motsepe, Nicky Oppenheimer, Raymond Ackerman, Tokyo Sexwale et Cyril Ramaphosa d’Afrique du Sud. 

 

Mo Ibrahim, milliardaire anglo-soudanais et entrepreneur dans le domaine des télécommunications, a été qualifié de Britannique noir le plus influent et surnommé le « Bill Gates africain » en récompense de ses efforts philanthropiques sur le continent. Il a signé le ‘Giving Pledge’ et s’est engagé à faire don de plus de la moitié de sa fortune ; il a créé un prix récompensant chaque année un dirigeant africain reconnu pour son excellence, le gagnant recevant 500 000 dollars par an pendant 10 ans et 200 000 dollars par an jusqu’à la fin de sa vie. M. Motsepe est le premier entrepreneur africain à avoir signé le ‘Giving Pledge’. 

 

Source

 

Commenter cet article

Archives