Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


3 caractéristiques qui peuvent faire de vous un bon candidat à l'embauche chez Google

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Mars 2014, 09:55am

Catégories : #ARGENT

chez-Google.jpg

Le niveau scolaire et les résultats aux tests ne sont pas de bons indicateurs pour le recrutement, avait indiqué Laszlo Bock, responsable du recrutement chez Google. Il explique que la firme de Mountain Views recrute de plus en plus souvent des candidats non diplômés et que dans certaines équipes, leur proportion atteint même 14%. « Les bonnes notes ne font pas de mal », a précisé Bock lorsque Thomas Friedman du New York Times est allé l’interviewer. Il explique que la moitié des postes à pourvoir sont des postes de programmeurs, pour lesquels les notes en maths et programmation sont décisives. Mais pour chaque emploi, la compagnie recherche certaines dispositions :

✔ La capacité à apprendre et de rassembler des informations disparates. Bock explique que cette capacité cognitive ne dépend pas du QI. Ce que Google veut éviter à tout prix, ce sont des gens qui se déclarent experts. La plupart du temps, une personne qui ne se déclare pas experte parviendra à trouver la même réponse qu’un expert à des problèmes similaires, parce que le problème n’est pas compliqué. Certes, de temps en temps, elle pourra se tromper, mais il y a aussi des chances qu’elle parvienne à une solution originale, et c’est ce que la firme recherche.

✔ Le leadership émergent. Il s’oppose au leadership traditionnel, qui consiste à avoir gravité dans des postes à responsabilité qui sont censés prouver une aptitude au commandement. Le leadership émergent se caractérise par la capacité à prendre le pouvoir lorsque c’est opportun, et à y renoncer dans certaines circonstances, pour laisser la possibilité à une personne plus compétente dans ce nouvel environnement, à prendre le relai.

✔ La modestie intellectuelle. Le sens des responsabilités implique une capacité à s’impliquer dans les problèmes, mais pour que ce soit efficace, il doit s’accompagner de la capacité à se désengager lorsqu’un autre est plus compétent que soi pour les résoudre. « Les gens brillants qui ont réussi font rarement l’expérience de l’échec, et de ce fait, ils ne savent pas comment apprendre de ses échecs », explique Bock. « Au lieu de cela, ils commettent l’erreur d’attribution fondamentale, et pensent que lorsque les choses vont bien, c’est parce qu’ils sont des génies. Et lorsque quelque chose tourne mal, c’est parce quelqu’un est idiot ou parce qu’ils n’ont pas eu les ressources nécessaires, ou parce que le marché à changé ». Le candidat type recherché par Google se battra jusqu’au bout pour faire adopter ses idées, mais s’il a connaissance d’un nouvel élément, il aura l’humilité de reconnaitre que ses idées ne sont plus pertinentes et que d’autres peuvent avoir un meilleur avis que lui.

« Trop d’écoles ne fournissent pas ce qu’elles promettent », conclut Bock. Vous aboutissez à une tonne de dettes, vous n’apprenez pas les choses qui vous seront les plus utiles pour votre existence. Elles n’offrent qu’une adolescence prolongée ». 

Source

Commenter cet article

Archives