Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils pour cueillir des champignons sauvages sans s'empoisonner

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Novembre 2013, 13:26pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE

L'ANSES publie un ensemble de recommandations à suivre pour choisir correctement les champignons lors de la cueillette, mais aussi des mesures de sécurité pour leur stockage et leur consommation.

10-conseils-pour-cueillir-des-champignons-sauvages-sans-s-.jpeg

Pas évident, quand on cueille des champignons une fois par an, de différencier par exemple le bolet châtain du bolet chauve. Pourtant, l'un des deux est vénéneux. Et il en est de même pour de très nombreuses espèces présentes dans nos sous-bois.

Ainsi, l'Institut de veille sanitaire signalait dès la mi-octobre 546 cas d'empoisonnements liés à la consommation de champignons, dont 1 cas sérieux chez un enfant, et un pic d'intoxication plus précoce qu'en 2012, dû à un début d'automne particulièrement humide. Les conséquences peuvent être graves : troubles digestifs sévères, complications rénales, atteintes du foie pouvant nécessiter une greffe. Ces intoxications peuvent nécessiter une hospitalisation et conduisent parfois au décès. L'ANSES propose de prendre quelques précautions pour ce qui doit rester une balade de santé.


Recommandations pour une cueillette en toute sécurité.

  • Apprenez à reconnaître les espèces de champignons. Et soyez humbles : reportez-vous aux ouvrages les répertoriant, même si cela ne suffit pas, c'est un bon début dans votre présélection.

  • Ne ramassez pas un champignon si vous avez le moindre doute sur son identification, certains champignons vénéneux hautement toxiques ressemblent beaucoup aux espèces comestibles.

  • Cueillez uniquement les spécimens en bon état et prélevez la totalité du champignon (pied et chapeau), afin de permettre l’identification.

  • Evitez les sites pollués (bords de routes, aires industrielles, décharges) car les champignons stockent les impuretés.

  • Déposez les champignons dans des caisses ou cartons, jamais dans un sac plastique qui accélère le pourrissement.

  • Séparez les champignons récoltés par espèce. Un champignon vénéneux peut contaminer les autres.

  • Lavez-vous bien les mains après la récolte.

  • Ne consommez pas votre récolte avant de l’avoir fait contrôler par un spécialiste. Les pharmaciens ou les associations et sociétés de mycologie de votre région peuvent être consultés.

  • Conservez-les dans de bonnes conditions, au réfrigérateur, et les consommez-les dans les 2 jours au plus après la cueillette.

  • Consommez-les en quantité raisonnable et de préférence de façon espacée dans le temps, après une cuisson suffisante. Ne les consommez jamais crus.


En cas de signes d'intoxication

En cas d’apparition dans les 12 heures après consommation d’un ou plusieurs des symptômes associés à une consommation de champignons de cueillette (tremblements, vertiges, troubles de la vue, nausées, vomissements…), il faut appeler immédiatement un centre antipoison ou le Centre 15.

Attention, les symptômes se manifestent parfois plus tard.

Notez l'heure du dernier repas, l'heure de survenue des premiers symptômes, et conservez les restes de la cueillette pour identification.

Source 

 

A lire aussi: 

Toux, fièvre, régurgitations… Donnez-vous trop de médicaments à vos enfants 

Monoxyde carbone : 100 morts de trop chaque année !

Commenter cet article

Archives