Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Quatre morts dans un accident de bus en Saône-et-Loire

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Janvier 2017, 06:18am

Catégories : #FAITSDIVERS

Quatre morts dans un accident de bus en Saône-et-Loire

Quatre Portugais ont été tués et une vingtaine d'autres blessés, dans un accident de bus sur la RN 79, surnommée la «route de la mort», dimanche peu avant 04h30.
Au moins quatre personnes ont été tuées et 27 blessées, dont trois se trouvaient en urgence absolue, dans un accident de bus sur la RN 79, dimanche peu avant 4h30, en Saône-et-Loire. Un premier bilan faisait état de cinq morts, mais il a été revu à la baisse, «une personne qui se trouvait en arrêt cardiaque à l'arrivée des secours, a pu être ranimée» selon le site creuse-info.
Le bus d'une quarantaine de places transportait des ressortissants portugais qui se rendaient en Suisse, toujours selon creusot-Info. Peu avant le viaduc de Charolles, le véhicule est tombé en contrebas de la nationale, la RCEA (Route Centre Europe et Atlantique), réputée dangereuse et surnommée la «route de la mort», une sortie de route vraisemblablement due au verglas. 


Soixante-dix pompiers étaient mobilisés sur les lieux de l'accident, survenu entre Paray-le-Monial et Mâcon. Le préfet de Saône-et-Loire Gilbert Payet devait se rendre sur place dans la matinée.

La RN79 sur laquelle s'est produit l'accident dimanche matin est une composante de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA). Elle est constituée d'un ensemble de routes traversant la France d'Est en Ouest, qui traverse notamment l'Allier mais aussi la Saône-et-Loire. Elle est donc surnommée «la route de la mort». «Elle est assez monotone, la vitesse est limitée à 90 km/h. Il y a ceux qui s'impatientent et ceux qui s'endorment», expliquait une source judiciaire à l'Agence France-Presse en mars 2016. Les accidents sont fréquents, que ce soit des conducteurs de poids lourd qui frôlent les voitures ou des chocs qui impliquent beaucoup de véhicules. 


Un groupe d'usagers réunis sur Facebook, baptisé «RCEA: quatre voies pour arrêter le massacre» et réunissant plus de 2000 personnes, estime que cet axe «est un cimetière à deux voies en Saône-et-Loire et dans l'Allier». Pour autant, cette nationale n'est pas concernée par la récente expérimentation de baisse de la vitesse maximale autorisée, de 90 km/h à 80 km/h, lancée sur des tronçons de trois routes de France. 


L'accident de dimanche matin est le plus meurtrier en France depuis celui du 29 mars 2016, dans lequel douze ressortissants portugais avaient trouvé la mort dans la collision d'un fourgon transformé en minibus et un poids-lourd sur cette même RCEA, mais dans l'Allier.
Lefigaro

Commenter cet article

Archives