Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le lait de cafard: le super-aliment du futur

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Janvier 2017, 12:30pm

Catégories : #ALIMENT, #SANTE-BIEN-ETRE, #SCIENCE, #NUTRITION

Le lait de cafard: le super-aliment du futur

À quand les cookies ou les glaces au lait de cafard ? Des chercheurs indiens ont découvert qu'une espèce vivipare de l'insecte produisait une substance trois fois plus calorique que le lait de bufflonne.


Les insectes se profilent de plus en plus comme la nourriture du futur. Au cours des prochaines décennies, l'être humain ne se contenterait pas seulement d'un apéritif aux sauterelles, mais il pourrait aussi puiser son énergie dans le lait de cafard

Une étude menée en Inde a démontré l'existence de cette substance, dont l'aspect diffère de celui du lait de vache. Les recherches ont permis d'établir que les sécrétions d'une espèce particulière de cafard étaient trois fois plus caloriques que le lait de bufflonne, connu pour sa richesse en lipides et en protéines, et quatre fois caloriques que son cousin bovin.


Protéines, sucre et lipides

La femelle "diploptera punctata" sécrète du lait après avoir donné naissance à ses petits. Ces derniers se nourrissent et grandissent grâce à cette substance produite dans l'intestin de la mère. Le lait de cafard contient aussi bien des protéines, que du sucre et des lipides

L'étape suivante consiste désormais pour les chercheurs à trouver une solution pour une production à grande échelle. D'après le biochimiste de l'étude, l'ingrédient n'aurait pas mauvais goût, et l'on pourrait tout à fait imaginer l'introduire un jour dans la consommation humaine

Des résultats pourraient être obtenus grâce à un concept d'élevage à base de levures. Que les consommateurs phobiques des insectes se rassurent, des années sont encore nécessaires pour faire aboutir ce projet et vérifier si cette découverte ne constitue pas un danger pour l'Homme.

AFP

Commenter cet article

Archives