Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Votre date de naissance peut-elle prédire si vous aurez une sale grippe cette année?

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2016, 23:30pm

Votre date de naissance peut-elle prédire si vous aurez une sale grippe cette année?

Da la génération à laquelle vous appartenez, et même de votre année de naissance, dépend peut-être votre vulnérabilité face à un virus saisonnier. C'est ce qu'explique une étude relayée par le Guardian; Michael Worobey, directeur du département de «Biologie de l'environnement et de l'évolution» de l' Université d'Arizona, et l'un des auteurs de l'étude, explique:

«Ce n'est pas l'âge, c'est l'année de naissance qui compte.»

Le premier virus grippal auquel nous sommes soumis, dans notre enfance (la plupart des individus sont atteints par la grippe avant 5 ans) laisse sur notre système immunitaire une empreinte définitive, nous offrant aussi une robuste protection face aux virus similaires, et une protection bien plus faible face aux virus plus éloignés. Car il existe différents types de virus grippaux (A, B, et C) qui circulent dans toutes les régions du monde et ils évoluent chaque année «notamment les virus de type A et B qui provoquent l’essentiel de l’épidémie annuelle», comme le note Sciences et Avenir.

 

Le site de l'insitut Pasteur explique les différents modes de changements du virus grippal: le premier mécanisme est le glissement antigénique: c'est-à-dire les mutations de gènes codant pour des protéines de surface, qui provoquent des modifications mineures du virus: «dans ce cas, le nouveau variant reste très proche du précédent: si une personne a déjà attrapé une grippe précédemment, l’immunité qu’elle a acquise à cette occasion la protège contre lui». Mais l’accumulation des modifications peut générer une moindre reconnaissance du nouveau virus par les systèmes immunitaires.

A l'origine des pandémies, on constate un deuxième phénomène de variation, pour les virus de type A:

«on parle de "cassures" dans le matériel génétique des virus. Celles-ci entrainent des changements radicaux des protéines antigéniques du virus, avec le remplacement d’une protéine par une autre, et donnent naissance à un nouveau virus, totalement différent de celui à partir duquel il est né»

Evolution du vaccin

Le Guardian précise que cette possibilité de découvrir quelle génération est plus vulnérable à quelle évolution du virus grippal en fonction des précédentes mutations, pourrait avoir un impact sur les vaccins: «A l'avenir, les vaccins pourraient cibler des personnes de tel ou tel âge, qui seront les plus susceptibles d'en profiter, et lors de pandémies, quand les médicaments viennent à manquer, ce sont les groupes d'âges les plus vulnérables qui pourraient être traités en priorité». 

Les virus grippaux de type A ont évolué en deux branchés identifiées comme celles de type 1 et 2. «Jusqu'à 1968 tous les virus en circulation appartenaient à la branche de type 1; entre 1968 et 1979, c'est le type 2 qui a dominé.» Depuis, les deux circulent, mais l'un des deux types domine chaque année. Grâce à d'importantes bases de données épidémiologiques, les chercheurs ont suivi la susceptibilité de vulnérabilité à chacun des deux types, pour chaque naissance depuis 1918 . 

 Slate

Commenter cet article

Archives