Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une bonne estime de soi est un rempart contre la dépression

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2016, 10:47am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #HEUREUX

Une bonne estime de soi est un rempart contre la dépression

À quelques jours de la journée mondiale de la santé mentale (lundi 10 octobre), Christophe André, célèbre psychiatre du bonheur, adepte de la psychologie positive, a livré, le 30 septembre dernier, lors d'une conférence au Grand Rex à Paris, de précieux conseils pour pratiquer l'estime de soi, un concept intimement lié à notre santé psychique et physique.

Comment je me vois, comment je me juge, comment je me traite ? Ces trois piliers, fondateurs de l'estime de soi, vont, selon le psychiatre Christophe André, déterminer notre capacité à vivre les échecs, gérer nos émotions négatives et affronter les épreuves de notre vie. 

Lâcher la performance à tout prix

Pour diminuer son niveau de stress et d'anxiété de manière durable, il faut apprendre à démissionner de certaines postures et lâcher certains comportements énergivores. A ce propos, Christophe André relève une société qui a considérablement intensifié ses pressions sociales en tout genre: apparence physique, accès à une position sociale toujours plus haute etc. C'est ce que le psychiatre appelle la course sociale permanente, la course à la popularité qui ébranle l'estime de soi. Une des solutions pour vivre plus heureux consisterait à se désengager de la compétition, de la comparaison systématique en désactivant son ego. 

Se mettre dans l'action

Quel est notre rapport à l'action ? Le fait de tenter, de tester et d'échouer "enseigne et fait progresser", explique Christophe André. Moins on agit, plus on fait s'effondrer sa confiance en soi. Pour le spécialiste, l'immobilisme cristalise les peurs. Combattre les évitements constitue un axe fort de thérapie pour sortir de la dépression et de l'anxiété. Le but est de devenir fier de ce que l'on fait et non, à la différence du narcissime, de ce que l'on est. C'est donc tout un apprentissage, y compris pour accueillir les plus belles réussites ou promotions qui peuvent, elles aussi, générer de l'angoisse, car elles renvoient à nos ressources propres.


Renforcer son lien aux autres
Parmi les boosters de l'estime de soi et du bonheur, faire partie d'un groupe est sans doute le plus puissant. Les personnes qui souffrent de dépression adoptent généralement la position inverse en s'isolant. Au sein d'un groupe, on peut recevoir de l'affection, être apprécié, créer des projets. Tous ces ingrédients renforce l'estime de soi et sont un rempart à la dévalorisation, propre aux états dépressifs. Cette dimension sociale de la santé mentale est la plupart du temps délaissé au profit de l'améioration de l'état psychologique.


Pratiquer l'auto-bienveillance et la gratitude
Exit la double peine concernant l'échec. Pour Christophe André, la tendance des personnes qui ont une mésestime d'eux-mêmes est à la punition, l'auto-agression. Selon différentes études empiriques, des personnes qui viennent de subir un rejet social de la part d'un groupe mangent deux fois plus de gâteaux, par exemple. Autrement dit, le niveau et la constance de son estime de soi nous conditionnent à nous immerger dans la douleur. Au contraire, le temps est celui du réconfort: "Accepteriez-vous que votre meilleur(e) ami(e) vous traite comme cela ?", questionne le thérapeuthe. La réponse est évidemment non. "On attend de la douceur, de la bienveillance et de la compréhension".

Quant à la gratitude, son pouvoir apaisant scientifiquement prouvé fait partie de nouvelles thérapies anti dépression, portées par les défenseurs de la méditation et thérapeuthes en dévelopement personnel. "Avant de s'endormir, on peut penser à trois personnes ou moments de la journée qui nous ont rendu heureux et lié aux autres", conclut le spécialiste du bonheur.  

 RTBF

Commenter cet article

Archives