Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Lundi, ne ratez pas la super Lune du siècle

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2016, 23:00pm

Lundi, ne ratez pas la super Lune du siècle

A vos balcons, vos fenêtres, vos télescopes. Lundi soir, une super Lune d’une ampleur exceptionnelle brillera dans le ciel. Une pleine Lune ne s’est jamais trouvée si près de la terre depuis 68 ans.

Une super Lune est la conjonction de deux phénomènes: la Lune est pleine et elle se trouve au plus proche de notre planète. Car si l’orbite de notre satellite est plutôt elliptique, il comprend de nombreuses perturbations. La distance de la Lune à la Terre peut ainsi aller de 356 410 à 406 740 km. Or lundi, à 12h22, elle ne se trouvera qu’à 356 509 km de notre planète. C’est la super Lune la plus grosse depuis le 26 janvier 1948. Il faudra attendre le 25 novembre 2034 pour en revoir une plus importante.

Les conditions météos devraient être bonnes

Le terme exact de cet événement est périgée syzygie, le périgée étant le point le plus proche entre la Terre et la Lune et la syzygie l’alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil. Si la Terre était un globe de 30 centimètres de diamètre et la Lune une orange, les deux objets se trouveraient en moyenne à 9,14 mètres l’un de l’autre. Lundi, la distance qui les sépare sera plus courte de 60 centimètres.

Lundi soir, la Lune paraîtra ainsi 14% plus grande et 30% plus brillante que lorsqu’elle est au plus loin de la terre. A condition, évidemment que les nuages ne masquent pas le ciel. Le temps de lundi s’annonce sec avec une bise modérée, selon Philippe Jeanneret, météorologue à la RTS. «Il y a de bonnes chances que l’on puisse observer la super Lune à condition que le stratus ne vienne pas jouer les trouble-fête», explique-t-il.

Pour être sûre de ne rien rater du spectacle, les amateurs peuvent se rendre en montagne. Le ciel devrait être dégagé au-dessus de 1000 mètres d’altitude lundi, même si la limite du stratus peut encore évoluer. Le Jura, les Préalpes, les Alpes ou même le Salève devraient offrir de beaux points de vue. Les montagnes permettront aussi d’échapper à la pollution lumineuse des grands centres urbains.

Un phénomène qui gêne les astronautes

Il ne sera pas nécessaire d’amener son télescope puisque le phénomène sera visible à l’œil nu. Les astronomes eux, seront même plutôt gênés par la super Lune dont l’éclat rendra plus difficile l’observation des astres.

Et bonne nouvelle, il ne sera pas nécessaire de se lever au milieu de la nuit pour profiter du spectacle. C’est même en début de soirée qu’il sera le plus impressionnant à cause de «l’illusion de Lune». Cette illusion d’optique que la science peine à expliquer fait paraître notre satellite plus gros à son lever, quand il apparaît derrière l’horizon, que quand il est haut dans le ciel. Et si les photographes saisissent la Lune au deuxième plan, derrière un arbre ou un bâtiment, elle paraîtra plus importante encore. Lundi à Genève, la Lune se lèvera à l’est une demi-heure après le coucher du soleil, à 17h31.

Trois super Lunes en une année

Le terme de super Lune a été inventé par un astrologue, Richard Nolle, qui l’a défini comme une pleine Lune dans une des phases à 90% les plus proches de la Terre. Certains scientifiques ont pensé que les super Lunes pouvaient avoir une influence sur les tremblements de terre mais cela n’a pas été démontré avec certitude. Elles ont en revanche une influence sur les marées, mais limitées.

Il peut y avoir jusqu’à trois super Lunes par cycle lunaire complet (412 jours). Les orbites extrêmes de notre satellite sont plus importantes entre novembre et février car ce sont les mois durant lesquels la Terre est la plus proche du Soleil. Cette année, trois super Lunes sont prévues. La première a eu lieu le 16 octobre. La plus importante sera celle du 14 novembre et la dernière sera visible le 14 décembre. Cette dernière pourra être observée en même temps qu’un autre phénomène astronomique, la pluie d’étoiles filantes des Géminides. 

 Letemps

Commenter cet article

Archives