Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La Suisse menacée par une pénurie d'informaticiens

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Novembre 2016, 01:52am

Catégories : #SUISSE, #TECHNOLOGIE

La Suisse menacée par une pénurie d'informaticiens

La quatrième révolution industrielle, une vague de numérisation qui affecte toutes les entreprises, l’éclosion de dizaines de start-up en Suisse… Plus un jour ou presque ne passe sans que ces phénomènes ne fassent la une de l’actualité. Mais pour que la Suisse demeure compétitive à tous ces niveaux, il ne faudra pas oublier un élément de base: qu’il y ait suffisamment d’informaticiens. Et c’est plutôt une pénurie qui se dessine dans ce domaine. Mercredi, l’association ICT-Formation professionnelle Suisse a lancé un avertissement à Berne: si 24 000 spécialistes en technologies de l’information ne sont pas formés rapidement, l’économie entière risque d’en souffrir.

Aujourd’hui, le secteur des technologies de l’information – les TIC, qui comprennent aussi bien les télécoms que l’informatique – emploie 210 800 personnes en Suisse, un chiffre en hausse de 13 000 unités depuis 2013. D’ici 2024, prédisent les auteurs de l’étude, 24 000 places de travail devraient encore venir grossir ce nombre. Deux solutions sont évoquées: la formation en Suisse et le recrutement à l'étranger. «Il faut absolument, dès maintenant, commencer à former des spécialistes qui soient sur le marché d’ici quelques années, affirme Hansjörg Hofpeter, directeur de la formation supérieure chez ICT-Formation professionnelle Suisse. Et nous avons aussi absolument besoin, en parallèle, de 20 000 spécialistes étrangers hautement qualifiés, puisque sur ce nombre 75% aura une formation universitaire, selon notre calcul des besoins futurs».

Tous les secteurs touchés

Du coup, les auteurs de l’étude se disent très inquiets par rapport la mise en œuvre de l’initiative «contre l’immigration de masse». Avec des contingents tels que réclamés par l’UDC (40 000 personnes par an), la pénurie prévisionnelle de professionnels qualifiés pourrait même passer de 24 000 à 35 000 personnes, selon les auteurs de l’étude.

«Il faut vraiment que les autorités politiques prennent conscience des risques de cette pénurie, poursuit Hansjörg Hofpeter. Car nous ne parlons pas que des besoins des entreprises actives dans la technologie, telles Google ou Swisscom: les entreprises actives dans l'électricité, les transports, les hôpitaux ou encore les banques, tous ces organismes ont besoin de spécialistes en technologie».

10% de femmes

Selon Hansjörg Hofpeter, il est aussi nécessaire d’améliorer la formation et donner le goût, aux jeunes, de l’informatique. «Il faut d’abord promouvoir ce domaine dès le plus jeune âge, en enseignant les bases de l’informatique à l’école, affirme Hansjörg Hofpeter. Il faut aussi que les filières de formation soient en permanence adaptées au besoin. Aujourd’hui, ce sont surtout des spécialistes en «cloud computing» (ndlr: informatique en nuage), en sécurité et en numérisation qui sont recherchés. Dans quelques années, ce sera sans doute différent». Aujourd’hui, 48% des postes à pourvoir dans les TIC entrent dans le domaine du développement de logiciels, suivis des spécialistes en bases de données et en réseaux qui représentent 12%. Selon les auteurs de l’étude, il faut aussi rendre le secteur des TIC plus attractif pour les femmes – celles-ci ne représentent aujourd’hui que 10% des effectifs de la branche.

 Source

Commenter cet article

Octave 03/11/2016 17:39

Comme en France, ce manque d'informaticiens en Suisse est tout simplement faux pour la bonne et simple raison que la statistique se base sur le nombre d'offres d'emploi publiées sur les sites de job. Concernant l'informatique, la majorité de ces annonces ne correspondent pas à un vrai poste à pourvoir!!! Les SSII (société de service placant de l'informaticien) publient en quantité des annonces "bidon" ne correspondant pas à un vrai emploi (offres servant uniquement à collecter de nouveaux profils, offres servant uniquement à faire la publicité de la SSII ou encore des dizaines d'offres du genre "nous cherchons pour l'un de nos clients..." publiées par une multitude de sociétés de service pour un seul et même poste vacant chez un client final!!!)

Archives