Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La réponse belge aux actes terroristes inquiète Human Rights Watch

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Novembre 2016, 06:49am

Catégories : #BELGIQUE, #POLICE

La réponse belge aux actes terroristes inquiète Human Rights Watch

Human Rights Watch a passé au crible la réponses des autorités belges aux attaques terroristes de Paris et Bruxelles. Selon l'ONG, au moins six lois et réglementations adoptées par le gouvernement menacent les droits fondamentaux.

Dans son rapport, elle cite entre autres la criminalisation des déplacements hors de Belgique "avec une intention terroriste", une formulation bien trop vague à ses yeux, ou encore la possibilité de déchéance de nationalité pour les binationaux, une mesure pouvant donner l'impression qu'il existe des citoyens de seconde zone.

Traitement cruel, inhumain et dégradant et pouvant s'apparenter à de la torture

La politique d'isolement de longue durée en prison de détenus accusés ou reconnus coupables d'infractions liées au terrorisme est pointée du doigt en tant que "traitement cruel, inhumain et dégradant et pouvant s'apparenter à de la torture". Elle est jugée excessive au regard de l'objectif affiché de lutte contre la radicalisation en prison.

L'ONG a également recensé 26 cas de violences abusives de la part des forces de l'ordre, dans le cadre de perquisitions ou de contrôles sur des personnes finalement innocentées. Parmi les cas recensés, 10 relèvent de l'abus de violence physique, certains ayant mené à des blessures constatées par des médecins.

Pour Human Rights Watch, la lutte contre le terrorisme ne doit pas se mener au détriment des libertés chères à la démocratie. D'autant que des mesures inadaptées peuvent s'avérer contre-productives en sapant la confiance des citoyens envers l'Etat et en contribuant à créer des lignes de fractures au sein de la société, l'un des objectifs affichés du groupe terroriste Etat islamique.

 Source

Commenter cet article

Archives