Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La prison pour Dierry Jean?

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Novembre 2016, 14:50pm

Catégories : #SPORTS, #PEOPLE, #JUSTICE

La prison pour Dierry Jean?

Il y a des athlètes qui font des bêtises jusqu’au moment où ils atteignent le fond du baril. C’est le cas de Dierry Jean qui s’est encore mis les pieds dans les plats.

Après ses dépendances à l’alcool et au jeu, le boxeur de 34 ans a plaidé coupable, la semaine dernière, à deux chefs de vol qualifié et de possession simple de stupéfiants lors de gestes posés en 2014.

La décision a été rendue par le juge Yves Paradis au palais de justice de Montréal. Jean connaîtra son verdict le 16 décembre.

Étant donné qu’il a reconnu ses torts, le pugiliste risque d’aller derrière les barreaux. Dans les pires cas, la peine maximale est la prison à vie, mais dans les faits, les sentences sont en général beaucoup moins sévères.

Ces événements sont le point culminant du parcours tumultueux de Jean (29-2-1, 20 K.-O.) au cours des deux dernières années.

Malgré plusieurs passages à la Maison Jean Lapointe, Jean était incapable d’être sobre pendant de longues périodes. Il était bien connu dans le milieu de la boxe qu’il pouvait disparaître du gymnase pendant plusieurs semaines et même, des mois.

Quand il y remettait les pieds, son talent naturel lui permettait de rattraper le temps perdu. Toutefois, c’est une façon de faire qui n’est pas éternelle.

Un promoteur abattu

S’il y a une personne qui est décontenancée par cette situation, c’est le promoteur de Jean, Camille Estephan, qui a multiplié les démarches afin d’aider son poulain.

«Je suis vraiment déçu et c’est un échec pour nous tous, a-t-il déclaré lors d’un entretien avec Le Journal. J’espère que cet événement sera le réveil tant souhaité pour lui.»

Après sa dernière sortie de la Maison Jean Lapointe, Estephan avait imposé des conditions simples et claires. Par contre, Jean les transgressait dès qu’il en avait l’occasion.

«Je ne pouvais plus tolérer ses écarts de conduite, a affirmé le patron d’Eye of the Tiger Management. Ça faisait plusieurs mois que ça ne fonctionnait plus entre nous.

«J’ai mis fin à son contrat lundi parce que ça envoyait un mauvais message à mes autres boxeurs. Un moment donné, il y a une limite à ce que je peux accepter.»

Le torchon brûlait entre Jean et Estephan depuis plusieurs mois. On sentait que ce n’était qu’une question de temps avant que l’homme d’affaires libère son boxeur de son entente.

Le fait que Jean n’était pas sur la carte du gala du 22 octobre dernier était d’ailleurs un avant-goût de ce qui s’en venait.

Une carrière en déclin

Pendant que sa vie à l’extérieur du ring était remplie de hauts et de bas, Jean en arrachait entre les câbles depuis un an.

Après une victoire contre Jerry Belmontes, le protégé de Mike Moffa a frappé un mur en s’inclinant contre Terence Crawford après un camp d’entraînement ardu selon plusieurs sources.

Puis, lors de son combat de retour en mai dernier, il a failli se faire jouer un tour par le Philippin Ricky Sismundo. Même si le duel s’est soldé par un verdict nul, Jean était allé au plancher à deux reprises pendant ce choc.

Avec la terminaison de son contrat avec son promoteur et un séjour en prison qui semble inévitable, on a possiblement assisté à la fin de la carrière de celui qu’on surnommait «All In». Une conclusion triste pour un boxeur qui possédait de belles habiletés.

Étant donné qu’il était inactif, Jean était l’un des hommes de coin de Mathieu Germain lors du gala du 22 octobre.

 

  Source

Commenter cet article

Archives