Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


La greffe d'ovaires, une fontaine de jouvence?

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Novembre 2016, 14:01pm

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #LONGEVITE, #SCIENCE

La greffe d'ovaires, une fontaine de jouvence?

Et si les ovaires détenaient le secret de la jeunesse éternelle? Chez les souris, en tout cas, remplacer les gonades d'une femelle âgée par ceux d'une jeunette semblent inverser les effets du vieillissement sur le système immunitaire et le métabolisme, ce qui fait vivre les animaux plus longtemps. Telle est la conclusion à laquelle est arrivée l'équipe de Jeffrey Mason, de l'université de l'Utah, qui vient de présenter ses derniers résultats au congrès annuel de la Société américaine de médecine de la reproduction.

En vieillissant, humains comme souris voient leur métabolisme se ralentir et leur système immunitaire s’essouffler. Du côté immunitaire, le nombre de cellules prêtes à combattre n'importe quel intrus (les lymphocytes T naïfs) diminue et l'organisme résiste dès lors moins bien aux infections –l'une des raisons pour laquelle la grippe est plus dangereuse chez les plus de 65 ans, et le vaccin dès lors gratuit. Avec un métabolisme plus lent, le glucose alimentaire reste plus longtemps dans le sang, une hausse de la glycémie nocive pour les organes.

Deux phénomènes qu'une greffe d'ovaires semble contrebalancer. Dans leur dernière étude, dévoilée le 19 octobre, Jeffrey Mason et ses collègues ont retiré leurs ovaires à dix souris âgées de 12 mois et ayant passé l’œstropause –l'équivalent murin de la ménopause. Ensuite, ils ont remplacé ces organes par ceux de souris de 60 jours –soit une petite vingtaine d'années en termes humains.

Mystérieux effet anti-âge

Quatre mois plus tard, les scientifiques allaient tester le système immunitaire des rongeurs. Le nombre de cellules immunitaires naïves avait augmenté de 67% chez les femelles aux ovaires remis à neuf. Chez les souris qui n'avaient pas subi de greffe, sur la même période, il avait chuté de 80%. Et du côté du métabolisme, le sang des souris greffées éliminait le glucose très vite pour leur âge.

Des résultats cohérents avec ceux d'études antérieures de cette même équipe, montrant notamment que les souris greffées des ovaires vivent 40% plus longtemps que leurs congénères, avec un cœur en bien meilleure santé.

Pourquoi des ovaires jeunes ralentissent ainsi le vieillissement? C'est encore un mystère. Au départ, les scientifiques pensaient à une action hormonale. Pour en avoir le cœur net, Mason et ses collègues ont donc réitéré leur expérience en greffant des organes préalablement vidés de leurs ovocytes, là où les hormones sont stockées. L'effet anti-âge est resté. Savoir quelles cellules ovariennes sont responsables du rajeunissement est le prochain défi qu'ils espèrent relever.

 Source

Commenter cet article

Archives