Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Fidel Castro en 20 dates, du Che Guevara à Barack Obama

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Novembre 2016, 17:35pm

Catégories : #MONDE, #POLITIQUE

Fidel Castro en 20 dates, du Che Guevara à Barack Obama

Le dictateur cubain est mort ce vendredi 25 novembre. Retour sur ses combats, du renversement du pro-américain Fulgencio Batista au dégel des relations avec les Etats-Unis en passant par la Baie des cochons. C'est le moment de réviser votre histoire du XXe siècle.

Avant la dictature, la Révolution. Fidel Castro, l'instigateur - à l'aide du révolutionnaire argentin Ernesto "Che" Guevara - d'une vague inédite de soulèvements contre l'impérialisme de Washington en Amérique centrale et du Sud dans les annnées 1960, était avant tout un "guerillero". En 20 dates, plongez ou replongez dans l'Histoire, celle de la Guerre Froide et des révolutions latines. 

13 août 1926 - Fidel Castro Ruz naît dans le village de Biran, dans l'est de Cuba. Il est le fils d'un immigré espagnol ayant fait fortune dans la canne à sucre. 

26 juillet 1953  - Il lance une attaque contre la caserne de la Moncada, à Santiago de Cuba, pour renverser le dictateur ultra-libéral Fulgencio Batista. L'opération est un échec.

Mai 1955 - Condamné à la prison après cette attaque, Castro bénéficie d'une amnistie. Il rejoint le Mexique. 

2 décembre 1956  - Fidel et 81 autres exilés cubains accostent clandestinement à Cuba à bord du navire de plaisance Granma. Il n'y a que quelques survivants, parmi lesquels Castro, son frère Raul et l'Argentin Ernesto "Che" Guevara. Ils se réfugient dans les montagnes de la Sierra Maestra d'où ils mènent la guérilla

1er janvier 1959 - Batista fuit en République dominicaine. 

8 janvier 1959  - Le révolutionnaire entre à La Havane après un voyage triomphal à travers Cuba. Il devient chef des forces armées et entreprend la transformation politique, économique et sociale de l'île.

3 janvier 1961 - Les États-Unis suspendent les relations diplomatiques avec La Havane.

19 avril 1961 - Plus d'un millier d'exilés cubains entraînés et soutenus par la CIA débarquent dans la baie des Cochons.
L'opération est un échec.

7 février 1962 - Les Etats-Unis imposent un embargo économique total.

Octobre 1962 - Crise des Missiles. L'installation de missiles soviétiques à Cuba provoque de graves tensions entre Moscou et Washington. On craint une guerre nucléaire mais l'Union soviétique retire ses armes.

1975 - Castro envoie des soldats en Angola pour soutenir le gouvernement du MPLA face aux rebelles soutenus par l'Afrique du Sud.

1980 - Cuba autorise le départ de 125.000 Cubains vers les États-Unis via le port de Mariel. 

1990 - L'effondrement de l'Union soviétique provoque une crise à Cuba.

14 août 1993 - Le gouvernement de Castro initie une timide ouverture économique. L'usage du dollar américain est notamment autorisé.

5 août 1994 - Des centaines d'habitants de La Havane provoquent une émeute. Il s'agit des plus importantes manifestations anticatristes depuis le début de la révolution.

Août 1994 - Plus de 35.000 Cubains, les "balseros", fuient l'île sur des embarcations de fortune, amenant les États-Unis et Cuba à convenir d'un accord permettant la délivrance chaque année de 20.000 visas aux Cubains désirant émigrer.

24 février 1996 - Les forces cubaines abattent deux petits avions dans le détroit de Floride, appartenant à une organisation d'exilés cubains. Quatre membres d'équipage sont tués.

21-25 janvier 1998 - Le pape Jean Paul II se rend à Cuba.

1999-2000 - La saga Elian Gonzalez. Castro déclenche une vaste campagne de protestation pour obtenir le retour du petit garçon, âgé de six ans, rescapé d'un naufrage au large des côtes américaines dans lequel a péri sa mère. Elian Gonzalez est finalement revenu à Cuba.

23 juin 2001 - Fidel Castro s'évanouit en plein discours en raison de la fatigue.

18 mars 2003 - Le dictateur mène une campagne de répression contre les dissidents : 75 militants en faveur de la démocratie et journalistes indépendants sont emprisonnés.


20 octobre 2004 - Castro est victime de fractures au genou gauche et au bras droit après une chute lors d'un discours à Santa Clara.

31 juillet 2006 - Castro délègue temporairement les pouvoirs à son frère Raul, après avoir subi une intervention chirurgicale à l'intestin.

13 août 2006 - Castro fête ses 80 ans. Les premières photos du "Lider Maximo" depuis son opération sont publiées dans un journal cubain. Son frère Raul apparaît pour la première fois en public depuis la passation de pouvoir.

15 septembre 2006 - Le dirigeant cubain n'est pas en mesure de présider le sommet des non-alignés que son pays accueille. Il reçoit néanmoins plusieurs dirigeants dont le secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan.

29 mars 2007 - Castro entame la diffusion dans la presse d'une série d'articles sur la marche du monde, dans lesquels il s'en prend principalement aux États-Unis.

17 décembre 2007 - Il laisse entendre dans un message lu à la télévision qu'il ne se maintiendra pas définitivement au pouvoir.

19 février 2008 - "A mes chers compatriotes, qui m'ont fait l'immense honneur ces derniers jours de m'élire au Parlement, je vous informe que je n'aspirerai ni n'accepterai la charge de président du Conseil d'Etat et de commandant en chef", écrit Castro dans un message publié par le quotidien communiste Granma.

17 décembre 2014  - Barack Obama et Raul Castro annoncent l'ouverture d'un processus de normalisation des relations entre leurs deux pays. 

1er juillet 2015 - Washington et La Havane officialisent le rétablissement de leurs relations diplomatiques.

20 mars 2016 - Barack Obama entame une visite historique de trois jours à Cuba. "Nous voulons rendre le processus de normalisation irréversible", expliquait alors le conseiller adjoint à la sécurité nationale des États-Unis, Ben Rhodes.

Vendredi 25 novembre 2016 - La télévision d'Etat annonce la mort de Castro à l'âge de 90 ans. Son frère déclare qu'il sera incinéré le lendemain. Timides hommages diplomatiques, encensements ou scènes de liesse d'exilés... le monde semble toujours divisé en deux.   

 LCI

Commenter cet article

Archives