Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Assurance maladie : la sévère ordonnance du docteur Fillon

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Novembre 2016, 04:00am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE, #SANTE-BIEN-ETRE, #ECONOMIE

Assurance maladie : la sévère ordonnance du docteur Fillon

François Fillon et ses propositions sur l'assurance maladie. C'est LE sujet qui est monté ces derniers jours, celui aussi qui a fait le plus polémique lors du débat du 24 novembre entre les deux finalistes de la primaire. Il faut dire que François Fillon n'y va pas de main morte en affirmant vouloir « concentrer la sécurité sociale sur les risques principaux ». Très exactement, que dit le programme du député de Paris :

« Redéfinir les rôles respectifs de l'assurance publique et de l'assurance privée, en focalisant l'assurance maladie notamment sur les affections graves ou de longue durée ; le panier de soins « solidaire » ; et l'assurance complémentaire sur le reste : le panier de sons « individuel ». Le contenu de ces paniers de soins sera dynamique et pourra évoluer chaque année. Les moins favorisés ne pouvant accéder à l'assurance privé bénéficieront d'un régime spécial de couverture accrue ».

 Seules les pathologies graves seraient prises en charge

Concrètement donc, François Fillon propose de réserver la prise en charge par l'Assurance maladie aux seules pathologies lourdes et de longue durée, les autres soins relèveraient d'une assurance privée (mutuelle, assurance individuelle) à laquelle devraient souscrire les assurés.

A noter que le panier de soins « solidaire » serait revu chaque année, ce qui fera, par définition, bouger le panier de soins « individuel » et donc le montant des primes... Et il ne va pas être facile de définir ce qu'est une pathologie « grave ». Quid, par exemple, de la grippe pour les personnes âgés ? De l'angine pour les enfants ?

Le calcul contesté de Marisol Touraine

 

En revanche, la proposition Fillon est une excellente nouvelle pour les mutuelles et les sociétés d'assurance qui vont voir leur marché potentiel exploser. Avec le danger que les tarifs des complémentaires santé subissent une forte hausse, même si François Fillon propose d'instaurer une sorte d'encadrement. Pour la ministre de la Santé Marisol Touraine, la proposition Fillon va conduire à ce que « chaque foyer paiera en moyenne 3.200 euros de plus par an pour se soigner ». Comment est-elle parvenue à ce calcul ? En divisant le montant des dépenses d'assurance maladie, hors affections longue durée, soit 90 milliards d'euros, par le nombre de foyers fiscaux (28 millions), ce qui fait 3.214 euros. En fait, ce calcul est contesté et contestable, puisque certaines maladies graves continueraient d'être remboursées par l'assurance maladie. François Fillon parle donc de "déclaration mensongère et absurde".

La tendance indiquée par Marisol Touraine n'en reste pas moins réelle: mécaniquement, les prix des assurances complémentaires privées vont déraper, puisque les montants remboursés augmenteront. Cela accentuera la tendance à la non-assurance: déjà, beaucoup de personnes âgées renoncent à la complémentaire santé, dont le coût annuel frôle les 2.500 euros pour les seniors. Ceux-ci s'arrangent pour être couverts par le régime des Affections de Longue Durée (ALD), qui procure un remboursement à 100% des frais médicaux. Un régime théoriquement réservé à la pathologie lourde dont souffre le patient, mais il sert souvent, en réalité, au remboursement par la sécu de tous les soins.

Pour une famille avec deux enfants, le tarif moyen d'une mutuelle est de 1.100 euros par an. En moyenne, pour une complémentaire d'une qualité suffisante accordée à un salarié, le coût annuel dépasse les 700 euros annuels.

L'augmentation des prix dépendra bien sûr de la définition du "panier de soins solidaire" pris en charge par l'assurance maladie.

  Latribune

Commenter cet article

Archives