Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Abdos à la maison : les sept erreurs qui empêchent de progresser

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Novembre 2016, 14:41pm

Catégories : #DOS, #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

Abdos à la maison : les sept erreurs qui empêchent de progresser
Muscler ses abdos à la maison ? Une excellente idée. À condition de respecter quelques principes de base. Le coach sportif Romain Moreau nous donne ses astuces.
 
Caler ses pieds sous un meuble
 
Il est temps de démystifier la boxeuse ruisselante qui muscle ses abdominaux en remontant illico presto, les pieds ancrés immobiles au sol. Car en les bloquant sous la table basse du salon, ce ne sont pas ces derniers qui travaillent mais le muscle psoas iliaque, le fléchisseur de la cuisse sur le bassin. Or « si un autre muscle parasite le travail des abdos pendant la série, cela entraîne des douleurs de dos et des blessures », rappelle le coach sportif Romain Moreau. Effet contre-productif garanti.
 
Vouloir des abdos sans réduire sa masse graisseuse
 
On aura beau s'astreindre quotidiennement à un quart d'heure d'exercices, si l'on ne réduit pas sa masse graisseuse, on ne verra aucun résultat. Pour dire bye bye aux capitons et bonjour aux abdos, une solution : « ingérer moins de calories et augmenter son activité physique », rappelle le professionnel. En pratique, on bouge plus, on privilégie la marche aux transports ou on file à la salle de sport. « L'avantage de la musculation est que l'organisme continue de brûler des calories même après la séance », ajoute Romain Moreau.
 
Vouloir trop remonter
 
On supprime une seconde fois l'image de ladite boxeuse ruisselante qui passe d'une facilité déconcertante du sol aux genoux pendant ses abdos crunch (relevés de buste). Ce n'est pas en remontant le plus possible que les abdos travaillent davantage. « C'est en rapprochant les côtes du bassin qu'ils se contractent. Rien ne sert de remonter complètement, il suffit de relever légèrement le buste jusqu'à ce que l'on sente que la zone abdominale chauffe », explique le professionnel.
 
Prendre de l'élan lors du relevé de buste
 
Il n'est pas rare de prendre un peu d'élan quand les abdos commencent sérieusement à chauffer. Mais au risque de décevoir, si « l'élan facilite la remontée... les abdos ne travaillent pas ! C'est un relevé lent qui les sollicite efficacement », affirme Romain Moreau. Même principe pour les adeptes du relevé de genoux vers le haut ou vers soi, lorsque l'on est allongé au sol : « Si l'on a besoin d'élan car le mouvement est trop difficile, mieux vaut passer à un autre exercice pour éviter de mal le réaliser », complète le coach sportif.
 
Tirer sur la nuque
 
C'est le grand classique pour aider à relever son buste quand le visage est écarlate et que le corps dit « stop ». Erreur : « Comme pour la prise d'élan, tirer sur la nuque facilite le mouvement mais ne fait pas travailler les abdominaux efficacement. De plus, on risque de se faire mal au cou », rappelle Romain Moreau.
 
Mal respirer
 
L'ultime erreur est d'enchaîner sa série de 15 abdominaux en apnée. On finit par abandonner l'effort, à bout de souffle. « L'idéal est de souffler pendant la remontée et d'inspirer lors de la descente. En plus, les abdominaux se contractent naturellement quand on expire énergiquement », indique le coach.
 
Ne pas travailler la zone lombaire
 
Muscler uniquement ses abdominaux sans s'atteler à la zone lombaire « crée un décalage entre des abdos très toniques et un arrière presque jamais mobilisé. Sur le long terme, cela peut causer des douleurs au niveau du dos », précise Romain Moreau. Pour y remédier, on gaine avec le traditionnel exercice de la planche (en remontant le bas du dos sans se cambrer) ; ou à plat ventre, en levant les pieds et les mains du sol.

Commenter cet article

Archives