Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


A Angers, un couple oublie de se présenter à son propre mariage

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Novembre 2016, 09:54am

Catégories : #FAITSDIVERS, #INSOLITE, #FRANCE

A Angers, un couple oublie de se présenter à son propre mariage

Un jeune couple qui devait se marier samedi matin à la mairie d’Angers ne s’est pas présenté et est resté injoignable toute la matinée, une situation qui reste toutefois relativement rare, a indiqué l’adjointe au maire chargée de la cérémonie. «Salle des mariages, personnel et élue prêts... Les premiers mariés ont "oublié" de venir. La matinée va être longue», poste sur Twitter Caroline Fel, adjointe au maire d’Angers chargée de la famille.

«Le mariage était prévu à 10 heures, nous avons essayé de les contacter, mais ils sont restés injoignables», a-t-elle déclaré, précisant qu’il s’agissait d’un jeune couple de nationalité française, et que cinq personnes étaient attendues dans la salle. Les quatre autres cérémonies prévues dans la matinée se sont en revanche déroulées normalement, le dernier couple étant même accompagné de quelque 150 invités.

Ce n’est pas la première fois que l’élue est confrontée à une absence complète de personnes à un mariage, même si cela reste «rare», selon elle. «Il y a plus d’un an, nous avions réussi à contacter un couple qui ne s’était pas présenté non plus. Ils nous ont dit "C’est compliqué, la famille, merci beaucoup et au-revoir"», se souvient Caroline Fel.

 

«Tout le monde n’a pas la même conception de l’importance du mariage, il y a des gens qui sont dans une logique purement administrative ou qui considèrent la salle des mariages de la mairie comme la salle qu’ils ont louée le soir pour faire la fête», constate-t-elle, non sans amertume. «C’est encore plus compliqué de célébrer un mariage quand les mariés jouent à Candy Crush pendant que leurs invités téléphonent», ajoute-t-elle.

Et de souligner qu’il revient aux élus d’insister sur «la solennité du moment» et de «rappeler, en début de cérémonie, que le contrat de mariage est en droit français le contrat le plus fort entre deux personnes». 

 Libération

Commenter cet article

Archives