Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


6 manières de transformer les mauvais jours en bons jours

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Novembre 2016, 22:59pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE, #HEUREUX, #VIE

6 manières de transformer les mauvais jours en bons jours

Tout le monde a des mauvais jours. Certains en ont plus que d’autres. Quand je sais que je vais avoir un mauvais jour, j’espère de tout cœur avoir tous les problèmes possibles dans la même journée pour ne pas bousiller un autre jour. Comme ça je passe à autre chose et je vais de l’avant.

En 2008, j’ai eu une série particulière de mauvais jours. En plus de 2 ans, mon entreprise s’est effondrée, je suis devenu fauché, un membre proche de ma famille a eu un cancer et j’ai divorcé après 24 ans de mariage.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de dire que j’ai tout récupéré et que j’ai une vie réussie et heureuse. Mais pendant cette période j’ai appris quelques leçons précieuses qui vous aideront à rester positifs dans des moments similaires. Comme je ne souhaite de mal à personnes, j’ai voulu les écrire ici. Il est donc inutile de souffrir et de passer par la case des mauvais jours.

Cachez votre optimisme

Beaucoup de personnes parlent de l’optimisme comme étant le chemin vers le bonheur. Je ne suis pas d’accord.

Certes le pessimisme n’est pas très utile dans les mauvais moments mais il existe une autre approche. Le chapitre de Jim Collin sur le « paradoxe de Stockdale » dans Good to Great était pour moi le meilleur des réconforts dans les pires moments. Il démontre très clairement comment l’optimisme mène le plus souvent à la déception et à la dépression.

Quand les choses ne vont pas bien, c’est le pragmatisme et non l’optimisme qui vous aidera.

Comme l’explique Jim Collin, ayez une foi indéfectible en l’amélioration des choses mais confrontez-vous à la brutalité des faits pour vous rendre compte que vous n’avez aucun contrôle sur la manière ou le temps qu’il faudra pour les améliorer.

En prenant cette position, vous pourrez aborder les problèmes supplémentaires et gérer parfaitement votre impatience quand au retour du bonheur.

Maintenez une discipline stricte

Quiconque est religieux connaît les règles strictes des expressions du visage à adopter face à des situations émotionnelles.

Dans la religion juive, il existe des règles très précises pour faire face à la mort d’un proche. Pendant sept jours, les personnes ont des tâches à réaliser. Comme un mode de pilotage automatique pour l’humain pour éviter de se perdre dans ses émotions.

Dans mes moments les plus sombres, j’ai créé un calendrier de tâches à accomplir (écriture, création d’un réseau professionnel, exercice physique). Le côté relationnel m’a obligé à m’engager auprès d’autres personnes si bien que je ne me sentais plus seul. L’écriture m’a donné les clés pour explorer ma créativité et laisser libre court à mes émotions.

L’exercice physique m’a permis de bien gérer mon corps.

Reposez-vous sur votre entourage

Lorsque les temps sont durs, nous sommes nombreux à garder les choses pour nous et à ne pas vouloir se plaindre.

Essayez de trouver des personnes autour de vous pour mettre des mots sur votre ressentiment. Mes amis étaient ma force quand les choses n’allaient pas bien. Ils m’ont écouté et n’ont pas hésité à me remettre sur pied en utilisant des vérités qui fâchent.

Au bout d’un moment, j’étais si fatigué de m’entendre me plaindre que j’étais motivé pour rapporter des bonnes nouvelles à mes amis. Aujourd’hui, je suis le premier à soutenir mes amis quand ils sont dans un mauvais jour.

Réfugiez-vous dans l’humour

L’humour est partout.

L’humour est une façon d’entrer en contact avec notre humanité et les situations hors de contrôle. Si on a le choix entre pleurer ou rire face à une mauvaise situation, je choisis le côté humoristique.

Le rire permet de faire éclater la tension, de libérer des endorphines puissantes et de purifier nos émotions. La prochaine fois qu’une mauvaise nouvelle vous tombe dessus, trouvez le moyen d’en rire.

Si vous n’y parvenez pas, regardez une comédie ou le spectacle d’un humoriste pour faire une pause dans les émotions fortes.

Fêtez les victoires (spécialement les toutes petites)

Chaque jour n’est pas forcément un mauvais jour.

Certaines de mes plus belles avancées sont venues à la suite de difficultés. Certes les mauvaises nouvelles donnaient l’impression d’être tapé avec une batte de baseball mais je m’efforçais de mettre l’accent sur les signes de progrès.

Je me réjouissais de la moindre victoire, même la plus petite. Cela me donnait la confiance nécessaire pour repartir de l’avant. Bientôt, cette série de petites victoires s’est transformée en une très grande victoire.

Veillez sur les autres

Peu importe mes mauvais jours, j’ai toujours su que ma vie était bien meilleure que d’autres notamment pendant la crise. J’ai fait de mon mieux pour aider les personnes qui étaient dans la même situation que moi.

Parfois, je n’avais rien d’autre à partager que mon empathie ou mon expérience. Mais tout ceci m’a aidé à construire ma confiance et ma disposition à venir en aide aux autres. Aujourd’hui, la plupart de ces personnes sont devenus mes défenseurs et nous célébrons tous ensemble nos victoires. 

 Source

Commenter cet article

Archives