Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


VIDEO. Elle n'ouvre pas la porte, elle le regrettera toute sa vie

Publié par MaRichesse.Com sur 5 Octobre 2016, 13:52pm

Catégories : #VIDEO, #TV, #PEOPLE

VIDEO. Elle n'ouvre pas la porte, elle le regrettera toute sa vie

Dans "Deux jours, une nuit", Marion Cotillard ne cessait de frapper aux portes. Celles de ses collègues, les suppliant de l'aider à garder son travail en acceptant de refuser une prime proposée par la direction. Dans "La fille inconnue", c'est une porte restée fermée qui déclenchera le drame.

© DR.

Jenny, médecin généraliste dévouée, refuse, ce soir-là, d'ouvrir la porte de son cabinet. Cela fait plus d'une heure qu'elle devrait être partie. Tant pis pour ceux qui ne connaissent pas les heures de visite. Pas de chance: la jeune femme qui a frappé à la porte de Jenny est retrouvée morte le lendemain matin. Rongée par la culpabilité et l'impression d'avoir failli au serment d'Hippocrate, Jenny va tout faire pour redonner un nom à la disparue, découverte sans papiers d'identité. 

Jenny incarne la raison: elle exerce un métier scientifique, raisonnable, réfléchi. Cet événement dramatique va la pousser à se confronter à ses émotions. Les Frères Dardenne nous servent un polar social porté par Adèle Haenel. L'histoire, pas inintéressante, avait été accueillie timidement au Festival de Cannes, d'où elle était d'ailleurs repartie bredouille. Depuis lors, les Dardenne ont opéré huit minutes de coupe, pour redynamiser le récit. Reste qu'Adèle Haenel manque de chaleur humaine à l'écran pour nous convaincre dans son rôle de médecin. Les Dardenne nous parlent des émotions qui la portent, on la trouve aussi froide que son stéthoscope. On se sent donc trop peu concerné par son combat. On reprochait à Marion Cotillard de se noyer dans un déluge de larmes sur "Deux jours, une nuit". Ici, c'est l'inverse, quelques failles visibles dans ce personnage solide comme un roc auraient pu tout changer.

© DR.

Commenter cet article

Archives