Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Un collégien américain devant la justice pour avoir volé du lait à la cantine

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Octobre 2016, 12:03pm

Catégories : #JUSTICE, #ETATS-UNIS, #INSOLITE

Un collégien américain devant la justice pour avoir volé du lait à la cantine

L'élève de 14 ans a été arrêté en mai par un policier présent dans son établissement en Virginie; son procès est prévu pour le mois de novembre.

En mai, un collégien américain nommé Ryan Turk est passé devant les autres élèves qui faisaient la queue à la cantine et a pris un carton de lait pour son déjeuner. Selon le policier présent dans cet établissement de Virginie, l'élève de 14 ans a dissimulé le lait après l'avoir pris, et a résisté lorsqu'on lui a demandé de le rendre et d'aller chez le proviseur.

Selon l'élève, le «school resource officer», le nom des policiers présents dans certains collèges et lycées américains pour assurer la sécurité, l'a interpelé alors qu'il était assis avec son lait. Après s'être débattu et avoir refusé d'aller chez le proviseur, Ryan Turk s'est retrouvé menotté et arrêté pour vol et trouble à l'ordre public.

Le carton de lait en question coûtait 60 centimes d'euros, et le collégien avait officiellement le droit à des repas gratuits, car ses parents ont des revenus modestes. Sa famille a refusé une punition alternative au système judiciaire, car ils maintiennent l'innocence du garçon. Mais maintenant, Ryan Turk, qui est désormais lycéen, va devoir passer devant la justice locale. La date de son procès est prévue pour novembre, rapporte le Washington Post.

«Personne ne devrait être puni pour avoir volé un carton de lait à 60 centimes, a déclaré l'avocat qui représente la famille. Cet officier traite les enfants comme des criminels et devinez ce qui se passe après —ils deviennent des criminels.» 

L'avocat affirme qu'il s'agit aussi d'un cas de discrimination raciale, car selon lui, même si dans cette affaire, tous les intervenants (enfant, policier et proviseur) sont afro-américains, le système en lui-même est défavorable aux jeunes noirs des établissements sensibles. 

Cet incident relance le débat sur la présence de policiers dans les écoles publiques américaines. Il y a actuellement environ 43.000 policiers spécialisés dans les établissements scolaires américains, et s'ils s'avèrent parfois extrêmement utiles en matière de sécurité —certains ont désarmé des élèves dangereux— des problèmes se posent lorsqu'ils sont aussi en charge de la discipline au quotidien. 

L'année dernière, la vidéo d'un de ces policiers balançant violemment par terre une élève désobéissante avait fait scandale. Cet été, une enquête du Huffington Post avait révélé que certains officiers utilisaient des tasers sur les élèves. Ces dernières années, il y a eu des procès dans le Kentucky et en Alabama lorsqu'il s'est avéré que des policiers avaient menotté des élèves en situation de handicap et utilisé des bombes lacrymogènes contre des élèves non-violents. 

 Source

Commenter cet article

Archives