Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Syrie : la Russie oppose son veto à la résolution de la France à l'ONU

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Octobre 2016, 08:24am

Catégories : #RUSSIE, #FRANCE, #MONDE, #SYRIE

Syrie : la Russie oppose son veto à la résolution de la France à l'ONU

La Russie a soumis un texte concurrent appelant à une cessation des hostilités mais sans demander spécifiquement un arrêt des bombardements à Alep. Ce texte a également été rejeté par le Conseil de Sécurité de l'ONU.

La Russie a opposé samedi son veto au texte appelant à la cessation des bombardements sur Alep en Syrie proposé par la France, empêchant son adoption. Sur les quinze pays membres du Conseil de sécurité, seuls la Russie et le Venezuela se sont opposés à la proposition française. La Chine et l'Angola se sont abstenus. Les onze autres pays du Conseil, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, ont soutenu le texte.

C'est la cinquième fois que la Russie utilise son droit de veto à l'Onu concernant le conflit syrien. Moscou, soutien principal du régime syrien, a soumis un projet de résolution concurrent, appelant plus généralement à une cessation des hostilités mais sans demander spécifiquement un arrêt des bombardements actuels sur la ville d'Alep. Mais le Conseil de Sécurité de l'ONU a rejeté le texte présenté par la Russie. Neuf des 15 pays membres du Conseil de sécurité ont voté contre le texte, dont la France, les États-Unis et le Royaume-Uni. Le Venezuela, l'Égypte et la Chine ont voté avec la Russie pour soutenir son texte, tandis que l'Angola et l'Uruguay se sont abstenus.

Ces deux textes concurrents confirment une fois de plus la fracture entre Moscou et les Occidentaux sur la façon de régler le conflit syrien. L'ambassadeur britannique à l'ONU, Matthew Rycroft, n'a pas hésité à parler de «veto solitaire» de la Russie et de vote «cynique».

 

«Discrédité aux yeux du monde»

Dans l'après-midi, alors qu'il était en visite à Tulle en Corrèze, le président de la République, François Hollande, avait estimé qu'un pays qui opposerait son veto à la résolution de la France sur la Syrie à l'ONU «serait discrédité aux yeux du monde», mettant en garde implicitement la Russie. «Un pays qui mettrait le veto à cette résolution serait discrédité aux yeux du monde. Il serait responsable de la poursuite des exactions», a-t-il déclaré.

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, avait, lui, prévenu que le vote de samedi sera «un moment de vérité pour tous les membres du Conseil de sécurité», «en particulier pour nos partenaires russes», invoquant «une révolte de la conscience humaine».

Deux semaines après le lancement par l'armée syrienne d'une offensive d'envergure avec l'appui aérien de Moscou pour reprendre la partie rebelle d'Alep qui lui échappe depuis 2012, les troupes du régime continuaient de grignoter le territoire des insurgés sur trois axes.

Alep est le principal enjeu du conflit qui ravage la Syrie depuis cinq ans. Celui-ci a fait plus de 300.000 morts et provoqué la pire tragédie humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale. 

 Source

Commenter cet article

Archives