Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Primaire de la droite : les candidats passent l'épreuve du débat

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Octobre 2016, 06:24am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Primaire de la droite : les candidats passent l'épreuve du débat

Fait inédit pour la droite : les candidats à la primaire vont s'affronter lors du tout premier débat, en vue de la présidentielle.

Deux heures pour convaincre. Les sept candidats à la primaire de la droite des 20 et 27 novembre vont s’affronter ce jeudi, lors d’un débat attendu, diffusé sur TF1 et RTL dès 21h. Pour cette première confrontation sur les quatre prévues d’ici au vote, les concurrents devront faire preuve de concision, chacun étant amené à s’exprimer entre quinze et dix-sept minutes.

 

Alertés du chronomètre par un voyant lumineux, ils n’auront ainsi qu’une minute pour se présenter ou répondre aux journalistes. Les questions devraient d’ailleurs tourner autour des thèmes qui cristallisent la campagne : économique et social d’un côté, sécurité et identité nationale de l’autre. Les candidats pourront aussi échanger entre eux, pour confronter leurs points de vue. Là encore, avec une contrainte : ne pas dépasser trente secondes. 

 

Une quête de singularité

Préparé à l’avance par les équipes de campagne, ce débat ne devra rien au hasard, si ce n’est l’ordre de placement des candidats, qui a déjà été tiré au sort. Ainsi, sur une ligne de pupitres, Nicolas Sarkozy sera au centre, avec à sa gauche Bruno Le Maire, Alain Juppé et Nathalie Kosciusko-Morizet. A sa droite se côtoieront Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et, enfin, François Fillon.

Un ordre stratégique puisque tout l’enjeu de cette soirée sera, pour les concurrents, de se démarquer des autres. Ainsi, le favori des sondages Alain Juppé aura tout intérêt à apparaître au-dessus de la mêlée, pour conserver son avance, quand Nicolas Sarkozy, deuxième, cherchera plutôt à attaquer la politique de son rival, qualifiée de «molle».

 

Le pari sera d’autant plus grand pour les autres candidats, en quête de remontée dans l’opinion publique. En effet, Bruno Le Maire et François Fillon, tous deux à la troisième place, devraient chercher à «créer la surprise». De son côté, NKM continuera à mettre en avant la singularité de son programme, axé sur l’écologie et le numérique. 

Reste, enfin, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson, qui, crédités d’environ 2 % des intentions de vote, pourront tenter des coups d’éclat. Les organisateurs attendent une forte audience, la droite ne s’étant jamais soumise à un tel exercice. En 2011, le débat de la primaire du PS avait réuni près de cinq millions de télespectateurs.  

 Source

Commenter cet article

Archives