Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Présidentielle 2017: Alain Juppé dévoile son plan pour les six premiers mois à l'Elysée

Publié par MaRichesse.Com sur 2 Octobre 2016, 07:41am

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Présidentielle 2017: Alain Juppé dévoile son plan pour les six premiers mois à l'Elysée

A quoi ressemblerait une présidence Juppé? Quel serait le calendrier de ses réformes? Son Premier ministre? Le maire de Bordeaux, favori des sondages pour la primaire de la droite et du centre, répond à toutes ces questions - et à d'autres - dans un long entretien accordé au JDD, dimanche 2 octobre. 

Premier objectif du maire de Bordeaux, obtenir un mandat clair de ses électeurs. Alain Juppé veut profiter des 100 jours qui précèdent l'élection présidentielle pour dire et expliquer ce qu'il va faire une fois a l'Elysée afin que les Français choisissent "en connaissance de cause". L'ancien Premier ministre a un contre-exemple: François Hollande. "Une des raisons de [son] échec et des blocages sur la loi travail, c'est qu'il n'avait jamais dit en 2012 qu'il réformerait le code du travail! Il voulait "terrasser la finance internationale" qui d'ailleurs se porte toujours bien", souligne-t-il.

Ce travail de pédagogie doit permettre de faire accepter certaines mesures impopulaires : le recul de l'âge de départ à la retraite à 65 ans, la réforme de la fiscalité du capital, la suppression de l'ISF... Car, dès son élection, Alain Juppé entend aller vite : une grande partie des réformes seront mises en place dans les six mois suivant le second tour. A cet effet, l'ancien Premier ministre prévoit de légiférer par ordonnance sur les cinq ou six "sujets essentiels et urgents". Les textes concernés sont d'ailleurs déjà en préparation, ils pourraient être divulgués avant même la fin de la compétition électorale.

Pour mener sa politique, le maire de Bordeaux entend constituer autour de lui une équipe solide et installée dans la durée. Le souhait d'Alain Juppé est de nommer ses ministres pour... 5 ans. Une rareté aujourd'hui, au gouvernement seuls Marisol Touraine et Jean-Yves Le Drian peuvent s'en targuer. "C'est la façon dont j'envisage la manière de gouverner: des ministres qui ont vocation à gouverner et qui ne valsent pas tous les ans. C'est trop rare aujourd'hui!", se justifie simplement le favori des sondages. Et le Premier ministre? Il sera choisi en fonction de deux critères : "la compétence et la loyauté". Mais Alain Juppé se garde bien de dévoiler les noms qu'il a en tête. "Il y a une bonne dizaine de premiers ministrables. Soyez imaginatifs! Et pourquoi pas une femme?".

Le favori des sondages règle aussi ses comptes avec ses adversaires à la primaire qui l'accusent d'être trop timoré. "Tout ça, c'est de la polémique. Cela n'a pas de sens. Selon les jours, je suis centriste mou, libéral dur... Ca prouve que je suis sur le bon chemin". Et d'ironiser sur la campagne de Nicolas Sarkozy qui devait souffler la sienne. "Si j'écoute les observateurs, je devais être balayé par le "blast". Je n'en ai pas ressenti l'effet." Quant à François Fillon qui lui a reproché de vouloir servir de "la tisane" aux Français, Alain Juppé se contente de souligner que "sa stratégie n'est pas particulièrement couronnée de succès pour l'instant". Un euphémisme. 

 Source

Commenter cet article

Archives