Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Première baisse des ventes en quinze ans: a-t-on atteint le «pic d’Apple»?

Publié par MaRichesse.Com sur 27 Octobre 2016, 05:08am

Catégories : #APPLE, #ECONOMIE

Première baisse des ventes en quinze ans: a-t-on atteint le «pic d’Apple»?

Si les parts de marché de l'ont peut-être déjà atteint leur maximum, ce tournant annonce-t-il pour autant le commencement du déclin?

Après avoir frôlé la banqueroute en 1997, Apple s’est réinventée au début des années 2000 et n’avait cessé depuis d’améliorer ses performances, jusqu’à devenir l’entreprise la plus profitable au monde. Mais pour la première fois depuis quinze ans, les ventes d’Apple sont en baisse. L'entreprise annonce 215,6 milliards de dollars de ventes d’iPhones, de montres connectées et d’ordinateurs, un chiffre colossal dans l'absolu, mais qui correspond à un recul des ventes de 8% par rapport à l’année précédente, et à des profits en chute de 14% qui s’élèvent tout de même à 45,7 milliards de dollars.

La baisse des ventes s'observant sur trois semestres consécutifs, ce renversement de tendance des courbes de croissance d’Apple a inspiré à des analystes l’hypothèse que nous serions arrivé à un «pic de produits Apple» comme il existe un pic de pétrole, moment de l’histoire où les ressources déjà consommées sont plus importantes que celles qui restent à exploiter.

À dire vrai l’atteinte de ce «pic» est régulièrement annoncée et commentée dans la presse spécialisée depuis plusieurs années, sans pour autant que ce fameux plateau n’ait été véritablement atteint. Le pétrole d’Apple est l’iPhone, le produit phare qui représente les deux tiers de toutes ses ventes, et qui s'est vendu à 45,5 millions d'unités, une baisse annuelle de 5%. Un article du site BGR faisait remarquer l'année dernière (on parlait déjà du «pic» Apple) que cette dépendance à un produit n’était pas vue comme une faiblesse chez d’autres membres des Gafa à commencer par Google, dont plus de 90% du chiffre d’affaires provient de la publicité. Personne ne parle de «pic Google» pour autant, faisait remarquer l’auteur.

Avec un nouvel iPhone, septième du nom, sorti à la mi-septembre et un exercice qui s'arrête le 24, il est beaucoup trop tôt pour annoncer le commencement du déclin du best-seller d'Apple, d'autant qu'il peut profiter des péripéties du concurrent Samsung et de son Galaxy Note 7 qui prend feu. Mais Google a annoncé son smartphone, Pixel, qui pourrait prendre des parts de marché à Apple. Selon un analyste financier interrogé par le Guardian, Thomas Husson de Forrester Research, les ventes de l'iPhone sur le prochain trimestre qui correspond aux fêtes de fin d'année seront cruciales pour l'avenir de la courbe, en particlier sur les marchés émergents où réside le réservoir de croissance comme en Inde.

Apple voit également ses «services» avec iTunes, Apple Music, l'App Store et iCloud, croître pour devenir la deuxième source de revenus après l'iPhone. Une activité qui, elle, a doublé en quatre ans, a insisté le PDG d'Apple Tim Cook. Selon le site Music Ally, les services d'Apple et notamment Apple Music, jeune activité de streaming qui a fait un bond de 22% de ses résultats, sont désormais un enjeu pour l'avenir de la marque.

 Source

Commenter cet article

Archives